Shiro Megumi

aventures dans l'empire d'Emeraude
 
AccueilGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   8/10/2015, 15:55

(Ce sujet fait suite aux évènements des sujets 8.1 et 8.2 que je clos donc)

Après qu'un raie de lumière solaire se soit posé en un point des Murailles Enchantées, la Horde de l'Outremonde se jette à l'assaut de ces murs.
En retrait pour le moment, principalement près des portes closes de la Muraille, les troupes du clan du Crabe ont laissé les créatures maléfiques prendre les devants.
Le ciel est redevenu sombre et menaçant. L'air est chargé de miasmes et d'odeurs nauséabondes. La visibilité n'est pas très bonne.
Sur les remparts, les troupes de samouraïs, épaulées de leurs ancêtres, se préparent au pire. L'état major de la première et principale ligne de défense est réuni autour de l'impératrice Yugozohime, revenue des limbes, pour mener ses troupes au combat.

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.


Dernière édition par Megumi le 12/10/2015, 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   12/10/2015, 14:14

Shingen a écrit:
Une bourrasque soulève soudain les cheveux de Kumagaya et de l'Impératrice. Le vent est étonnament chargé d'un mélange d'odeurs : entre le miel et le fruit trop mur.
L'impératrice fronce le nez et les sourcils. Le vent tournoie anormalement autour de la muraille.
Les yeux de Kumagaya scrutent dans tous les sens, aux aguets.
A quelques mêtres de là, Shingen bondit sur un merlon l'arc prêt à faire feu. Il tourne et se retourne comme s'il suivait du regard une mouche excitée. Un faux pas et c'est la chute.
Kumagaya a déjà vu ses compagnons être sujets à des comportements étranges durant ces dernières minutes. Il s'avance donc vers le garçon.

D'un coup, la corde se tend en direction du stratège du Lion et la flèche fuse dans les airs, ponctuée d'un cri. Une deuxième suit la même voie.
Kumagaya surpris, n'a guère eu le temps de réagir, juste de se tendre, prêt à bondir sur le côté. Pourtant il est indemne.
Mais sur quoi Shingen peut-il bien tirer. Il n'y a rien !

Alors une créature au ventre et aux ailes gris bleu s'écroule sur le chemin de ronde, à mi-chemin de Kumagaya et de l'archer.
Shingen saute sur les dalles couvrant la muraille, dégaine son wakisashi et décapite la bestiole d'un geste... hum manquant de franchise. La chose ne fait pas plus de trois pieds d'envergure ; son camouflage naturel est parfait. Seul son dos est strié de noir, si bien qu'elle était totalement invisible pour qui ne la regarde pas d'en haut.
Kumagaya ne connaissait pas ce type de créature. Il s'approche pour mieux l'observer.
Shingen, lui, la pique de son sabre et la jette par-dessus les créneaux.
Il tourne la tête vers le Lion-à-trois-pattes.

"Ikoma-sama, ils ont envoyé les éclaireurs. Si je peux me permettre, l'heure n'est plus à l'attente pour affiner votre plan de bataille. Car bientôt, ce sont les horreurs qui viendront."
Sans attendre de réponse, mais non sans avoir adressé un bref mais respectueux salut au Lion, Shingen rejoint Osaku, Shiryu et les deux shugenjas au pas de course.

Les horreurs... Kumagaya sait de quoi parle le gamin. Enfin, en théorie surtout. Les forces de l'Outremonde vont vomir sur les murailles les créatures les plus inquiétantes, les plus destabilisantes. Elles assailleront de leurs cris, de leurs hurlements démoniaques, les pauvres samouraïs. Qui pour certains auront les entrailles qui se liquifieront sous l'effet de la peur. D'autres monstruosités viendront alors pour arracher les membres, dépecer les hommes ou encore cracher sur eux des flots de bave immondes. Tout sera bon pour instiller le doute, l'effroi et l'envie de fuir. Le temps nécessaire pour que les premiers troupes montent à l'assaut des murs...
Kumagaya inspire à fond. Le vide se fait en lui. "L'esprit domine le corps. La peur est déjà une petite mort." se répète-t-il.

Un mouvement sur sa droite attire son attention. Il regarde au-delà des murs : déjà des ombres rampent sur les toits.
S'approchant d'un pas pour voir au pied du mur gigantesque, il s'arrête dans son mouvement, pris d'un doute.
Tenant La Lame des Vents dans la main gauche, il touche le créneau du bout du saya. Immédiatement une créature bondit et sa machoire se referme là où aurait pu être sa tête s'il n'avait préssenti le danger. D'un geste fluide, sans effort ni stress, presque naturel, il dégaine son katana et tranche la créature en deux.
Voilà une première petite victoire. Il y en aura d'autres.
Se tournant vers l'Impératrice, Kumagaya surprend un fugace sourire sur son visage fermé. Elle lui répond enfin :
"Faudra-t-il au moins qu'il arrive rapidement."

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiryu

avatar

Nombre de messages : 497
Localisation : Le Havre city
Date d'inscription : 27/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   12/10/2015, 22:07

Shiryu venait de revêtir son heaume. L'armure du Dragon était complète. Seuls ses yeux étaient désormais apparents. Ses camarades pouvaient y lire le feu de sa détermination.

Le Dragon évalua la situation : deux bushis pour protéger trois shugenjas, la tâche n'allait pas être aisée. Mais aucun renfort ne serait demandé aux défenses de la Muraille enchantée. D'une part il ne fallait pas éveiller les soupçons des éléments les plus intelligents de la Horde par un attroupement trop important. D'autre part, les défenses n'avaient aucun besoin qu'on les affaiblisse. Les talents de Shingen devraient écarter les menaces aériennes. Il s'occuperait quant à lui de tout ce qui passerait au travers.

Kuni Osaku, Yukimori et Isawa Tu s'étaient disposés en triangle. Là où ils se trouvaient, ils étaient au plus proche de la rivière. Le rituel était sur le point de commencer...

_________________
Mirumoto Shiryu, protecteur de Rokugan, Magistrat d'émeraude, duelliste
----------------------------------------------------------------------------------------------

"Le katana n'est pas une simple arme, c'est le prolongement d'acier du bras du bushi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yukimori

avatar

Nombre de messages : 996
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 28/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   12/10/2015, 22:58

Le shugenja aux pieds nus est assis jambes croisées dans la position du Lotus qui dérive sur le fleuve, tourné vers l'extérieur de la muraille. Son bâton est posée en travers de ses genoux, calé sous ses mains caleuses. Le vent agite les colifichets hétéroclites qui y sont accrochés. Le crâne rasé du ronin est légèrement penché à gauche, comme un fauve qui chercherait à capter le bruit des pas du rat dans les herbes hautes...
Sa respiration est calme mais puissante telle la marée qui monte. Toute jovialité, toute gaité a quitté ses traits. Le regard de Yukimori est celui d'un oiseau de proie.
En boucle il se remémore les instructions que vient de donner Osaku. ll se prépare. Les consignes sont claires, le rituel allait bientôt pouvoir commencer sous la direction du grand Crabe. Pourtant quelque chose tracasse Yukimori, quelque chose à sa portée mais qu'il ne parvient pas à révéler... il évacue ce que vient de dire le magistrat, fait le vide, et cherche en lui même cette évidence masquée par l'urgence et l'enjeu.

(je vous laisse la main si vous voulez lancer l'action en parallèle, je reviendrait plus tard sur la suite du rituel)

_________________
Yukimori, berger des lacs et forêts
--------------------------------

" Permettez-moi de vous offrir un peu de ce thé samouraïs. Je l'ai agrémenté de quelques écorces et baies parfumées." [...] "Vous avez raison, c'est assez peu conventionel, mais revigorant.. et vous en conviendrez, les kamis en soient remerciés, absolument délicieux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   16/10/2015, 15:37

Le fracas de la Horde se lançant à l'assaut des remparts magiques devient rapidement assourdissants : hurlements monstrueux, ordres hurlés depuis le sommet des remparts, cris de douleurs et d'agonie des hommes et des monstres se mêlant,... Tout cela sature l'air et oblige quiconque voulant s'exprimer à ajouter sa pierre à l'édifice de cacophonie.

De leur position sur la partie de Muraille qui enjambe le fleuve, Shiryu et ses amis ne sont pour l'instant pas trop exposé, sinon aux attaques subites de créatures volantes effrayantes. Mais pour le moment, il faut avouer que Shingen est arrivé à maintenir ce danger à une distance respectable, grâce à la mortelle précision de ses traits.

Shiryu se penchent régulièrement au dessus des créneaux pour évaluer la situation... Les créatures ont entassés en plusieurs endroits des monceaux de débris et gravats pour bâtir des sortes de rampes leur permettant de gravir les 30 m de hauteurs des murs. Pour l'instant les défenseurs contiennent plutôt bien ces ponts d'assaut. Les pertes sont affreuses et innombrables, exactement comme la Horde en fait...
Les ancêtres qui se sont matérialisés sur la Muraille enchantée oppose une farouche défense et leur moral semble inaltérable. C'est une aide extrêmement précieuses. Mais de leur coté aussi les pertes sont conséquentes. Lorsqu'un ancêtre meurt une seconde fois sur le mur, il se dissipe dans un petit nuage de brume éphémère et Shiryu le jurerait, avec un soupir de soulagement...

[...]

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   16/10/2015, 16:18

Puis soudain, un énorme craquement se fait entendre non loin, couvrant tous les autres bruits de la bataille : La porte du District Karada vient de céder !!!
La Horde ne se fait pas prier et s'engouffre dans la brèche... les monstres déferlent dans les quartiers nobles et ravagent tout sur leur passage. Ils ne rencontrent quasiment pas de résistance. Certains, plus futés ou sournois que les autres se retournent vers l'intérieur de la Muraille... et se dirigent vers ses escaliers d'accès !

Shiryu et Shingen échangent un regard entendu : c'est maintenant que les choses sérieuses vont vraiment commencer ! Sur le fil du rasoir... au sommet de la Muraille enchantée...
Et en effet, les premiers combats éclatent dans les escaliers d'accès au sommet de la Muraille sous leurs yeux, à quelques dizaines de mètre d'eux seulement.

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiryu

avatar

Nombre de messages : 497
Localisation : Le Havre city
Date d'inscription : 27/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   16/10/2015, 22:20

Alors que Shiryu observe les combats qui font rage dans les escaliers et qu'il trépigne à l'idée de ne pouvoir porter assistance, il voit une paire de pinces noires apparaître dans le creux d'un merlon situé à seulement 5 mètres de lui.

Le reste de l'oni à queue de scorpion se hisse aisément sur la Muraille grâce à ses multiples pattes. Il ne lui faut pas longtemps pour identifier sa future cible : son impressionnant dard se dirige vers les trois hommes statiques que Shiryu et Shingen doivent protéger.

Alors que la monstrueuse bête commence à avancer, deux flèches jumelles viennent ricocher sur sa carapace.

Le premier geste de Shiryu est un pas de recul : la bête qui avait jadis cisaillé son bras gauche était la réplique exacte de celle qui se tient désormais devant lui.

Seulement, Shiryu n'est plus le jeune bushi qu'il était à l'époque : son deuxième geste le voit dégainer ses deux armes puis se ruer à l'assaut de la menace.

La confrontation est brève.

Les déplacements du Dragon ne semblent pas être affectés par son imposante armure, et le bushi surpasse l'oni en rapidité. Alors que Délivrance découpe la pince gauche du scorpion à la jointure entre deux membres, son wakizashi vient bloquer l'attaque portée par la deuxième pince. Enfin, Shiryu effectue une fluide volte pour esquiver le dard qui vise son poitrail.

Lors de la deuxième passe, l'oni à queue de scorpion perd sa deuxième pince et deux de ses pattes latérales droites, sans parvenir mieux qu'auparavant à toucher le duelliste.

Quelques secondes après, l'oni ne bouge plus : la plupart de ses membres sont éparpillés autour de son prosoma...

Shiryu reprend sa position aux côtés de Shingen alors que de nouvelles menaces apparaissent...

_________________
Mirumoto Shiryu, protecteur de Rokugan, Magistrat d'émeraude, duelliste
----------------------------------------------------------------------------------------------

"Le katana n'est pas une simple arme, c'est le prolongement d'acier du bras du bushi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   20/10/2015, 12:43

Les deux bushis tournent en tous sens pour s’assurer que rien ne leur échappe. Ils constatent alors que, des trois shugenjas assis au sol, l’un semble bien plus agité que les deux autres. En effet, le petit Phénix est pris de tremblements, de spasmes. Autour de lui, l’air s’agite en tourbillon.
Cette manifestation physique n’est pas au goût des deux bushis mais que faire ? Soudain, Shingen tente de frapper l’air dans le dos du shugenja par un acrobatique coup de pied retourné. Rien ! Si ce n’est le frisson qui parcourt sa moelle épinière. Un froid terrible règne autour du petit homme au ventre rebondi.
Shiryu s’adresse à son binôme :
« Ce doivent être des kansens. Nous ne pouvons rien faire. Leur rituel a dû les attirer ici et ils s’en prennent à l’un des shugenjas dans le but de faire basculer le rituel, comme on renverse une barque. Tu sait ce qu’il y a à faire. Enfin… Si quelqu’un sait, ce doit être lui. »


Dernière édition par Shingen le 20/10/2015, 12:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   20/10/2015, 12:44

Yukimori sent de grosses gouttes de sueur perler sur son front. L’exercice est difficile, dotant qu’il n’en a pas l’habitude. Lorsque le rituel a commencé, il s’est intuitivement engouffré dans la porte qu’Isawa Tu a ouverte en débutant les prières.
Les kamis allaient-ils répondre à leur appel ? Rien n’était moins sûr. Mais cela valait le coup de tenter la chose.

Travailler aux côtés d’un shugenja comme Isawa Tu était simple : souvent de bonne humeur, précis dans son travail et avec une philosophie proche de la sienne. Enfin, c’est ce qu’il semblait à Yukimori.
Là, l’exercice était un peu plus ardu : convaincre les kamis d’exaucer leurs prières alors que la rupture du mandat céleste les faisait tous fuir, voilà qui n’était pas des plus simples. Pourtant, Isawa Tu, par ses efforts et sa maîtrise, regonflait le moral de Yukimori. Celui-ci avait l’impression qu’à chaque brique que lui posait pour l’édifice, Tu en posait une rangée entière. L’affinité des shugenjas du Phénix pour les rituels n’était réellement pas une légende.

Pourtant, à cet instant, Tu semble moins efficace, presque absent du rituel. Ses prières ne sont plus que chuchotements et n’apportent plus rien à la réalisation pharaonique qu’ils tentent de finir. De son côté, Kuni Osaku est certainement un Tsukaï Sagasu hors pair mais il n’en reste pas moins qu’un shugenja peu expérimenté dans la mise en place de rituel. Au moins dans le domaine de l’eau en tout cas.
Yukimori porte à lui seul le rituel à bout de bras. Ses forces s’épuisent et pourtant rien... Pas le moindre frémissement des kamis.

Isawa Tu souffre, Yukimori le sent. Là, juste à côté.
Pourtant impossible de se déconcentrer.
Puis tout à coup, c’est un hurlement de rage qui retentit et une vague de chaleur brute qui vient gifler le visage de Yukimori. Une lumière irradie fortement juste devant lui, comme un brasier, comme… Comme le souffle d’un dragon !
Isawa Tu n’est plus là. Le triangle du rituel s’est refermé sur Osaku et Yukimori.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   20/10/2015, 12:45

Shingen se poste en haut d’un escalier et abat tout ce qui monte. Pourtant un créature bondissante lui donne du fil à retordre et monopolise son intérêt de précieuses secondes.
Shiryu, quant à lui, a maille à partir avec une nuée de minuscules créatures qui lui tournoie autour, le mordillant, le harcelant de toutes parts. Sa dextérité naturelle lui permet d’en éliminer une foultitude à chaque mouvement mais c’est un travail titanesque que de se débarrasser de tout cela.

Lorsqu’un cri rauque puis strident survient non loin d’eux, tous deux réorientent leur attention sur le trio de shugenjas.
Isawa Tu est en flamme !
Non, ce n’est pas possible ! Ils ne peuvent pas avoir failli !

Le shugenja du Phénix est entièrement recouvert de flammes. La vague de chaleur qui émane de son corps embrasé est impressionnante.


Dernière édition par Shingen le 20/10/2015, 12:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   20/10/2015, 12:47

La tête d’Isawa Tu bascule en arrière alors que ses bras s’ouvrent largement en croix. Et dans un effort et un cri presque inhumain, il envoie une salve de flammes dans les airs, loin là-haut vers les nuages.

Shiryu ressent ce qui se passe : le Phénix a révoqué physiquement et spirituellement les kansens qui lui tournaient autour.

La gerbe de flammes, en heurtant les nuages, provoque un vortex. Les nuages roulent alors vers ce point à la vitesse d’un cheval au galop et le ciel déjà sombre devient presque noir au dessus de la ville.
Et vient enfin la pluie. La pluie qui assourdit tous les bruits, les rendant plus lointains. La pluie qui lavent le sang collé sur les mains et les cheveux. La pluie qui emporte au loin la puanteur des entrailles et des fluides immondes des créatures de l’Outremonde.
La pluie qui rafraichit Yukimori et qui lui hôte d’un coup le poids de la perte d’Isawa Tu. Comme si c’était cela qui lui pesait depuis le début.
La pluie qui vient frapper de ses grosses gouttes les rues, ruelles et toits du district Karada.
La pluie qui éteint une à une les flammes qui rampent sur le kimono intact d’Isawa Tu.

Shiryu et Shingen se rapproche de ceux qu’ils doivent protéger. Tu, totalement concentré, récite déjà un nouveau sutra. Bien connu celui-là. Il adresse un furtif clin d’œil à son ami Mirumoto puis continue de prier avec la plus grande ferveur la déesse mère de leur accorder sa bénédiction.

Alors enfin, tandis que les dernières flammèches courent sur le visage de Tu pour mourir sur son tatouage, quelques trouées s’opèrent dans le rideau de nuages.
Les rayons chatoyants de lumière se dispersent dans les gouttes de pluie, créant ici et là de magnifiques arcs-en-ciel.

Des cris !
D’innombrables plaintes montent du district Karada.
Les créatures à l’assaut de la muraille sont ralenties ; celles harassant les artères de la cité impériale s’écroulent en se recroquevillant sur elle-même. Les forces de l’Empire reprennent le dessus et s’offrent une courte victoire en scandant un cri de guerre revigorant.
Shingen tourne la tête vers Shiryu. Le bushi du Dragon tourne la tête vers l’archer Tsuruchi. Tous deux décrispent leurs sourcils froncés et esquissent un sourire. D’une même voix, ils se disent mutuellement :
« Les larmes d’Amaterasu !? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   20/10/2015, 22:44

L'effet du sort du shugenja Phénix est dévastateur sur la Horde et les créatures se consument dans d'atroces spasmes d'agonie. Une auréole de lumière chaude englobe Isawa Tu et la pluie elle même semble l'éviter.

Le moral des défenseurs est remonté rapidement et les Murs sont nettoyés, les défenses consolidaient sur les rampes d'accès. Des "Houra !" montent parmi les samouraïs pour célébrer cette première victoire.

Mais d'un point situé dans les faubourgs de la Capitale, non loin de la voie impériale, un raie de ténèbres s'élève vers le ciel, tel un éclair inversé. La détonation produite lorsqu'il touche les nuages est cosmique ! Elle résonne dans les entrailles de tous les êtres vivants à la ronde comme une menace. La couche nuageuse s'épaissit à nouveau tout en crépitant. D'énormes éclairs craquent dans le ciel, assourdissant.
Pendant ce temps, dans les quartiers les plus proches des Murs enchantés, les troupes crabe ont pris position depuis un moment déjà. Au son de tambour que l'on devine à peine dans le chaos ambiant, les archers crabe se mettent en action et arrose copieusement le sommet des murailles... obligeant les défenseurs à se protéger derrière les grands panneaux de bois disposé à cet effet un peu partout.
Dans le même temps, cette pluie de flèches remplace la pluie de Jade qui se tarit...

Isawa Tu fronce les sourcils et son crâne luit de sueur sous l'intensité de sa concentration...

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yukimori

avatar

Nombre de messages : 996
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 28/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   21/10/2015, 16:07

gné:
 

Tentant de prendre la distance nécessaire par rapport à son environnement Yukimori poursuit la prière choisie par Osaku et Tu pour implorer la faveur des kamis de l'Eau. Il récite inlassablement les versets sensés éveiller les kamis à leur demande.
Il entonne un 1er verset avec ardeur, un second avec hésitation, au 3e il s'arrête...
Osaku brise sa concentration et dévisage le ronin avec incompréhension.

Yukimori s'incline, gêné, d'autant que Tu revient à leurs côtés...
"Osaku Sama, Tu Sama, je crois que nous nous fourvoyons
...
Aussi grand que soient vos pouvoirs, il me semble que nous présageons largement de nos forces.
Votre plan j'en suis convaincu est le seul qui puisse marcher, cependant ce n'est pas avec ces prières que nous y parviendrons.
Il ne suffit pas de demander une faveur aux kamis de l'eau pour qu'ils daignent se soulever et emporter la horde...
Il faut mobiliser les kamis, les enthousiasmer, les faire vibrer d'une même envie, ce combat doit être le leur autant que le notre, il faut une explosion mystique sans précédent qui dépasse de loin le pouvoir de 3 shugenjas"


Osaku ahuri sent la colère monter en lui : " Yukimori il n'est plus temps de..."

Sèchement, faisant preuve d'une autorité inconnue jusque là, le jeune shugenja coupe le grand magistrat : "Écoutez moi magistrat. Isabonu a été vaincu par un bouquet de jeunes roseaux, une citadelle volante s'est effondrée à cause de quelques pierres qui se sont fracturées, un maître bushi Shuda est mort car une maille de fer s'est rompue au mauvais moment... le faible peu vaincre le puissant, mais il ne doit pas lutter de front, il doit surprendre, et mobiliser les forces de la nature pour mettre toute les chance de son côté..."

Au bord de l'explosion l'immense crabe se penche vers Yukimori et grogne entre ses dents d'un air menaçant : "Admettons...tu as cent mots pour dire là ou tu veux en venir..."

Yukimori tire Tu et Osaku par les manches et se dirige d'un pas alerte vers Shingen et Shiryu. Ilse trouve que Kumagaya venait juste de les rejoindre pour faire un point stratégique. Tous se tournent étonnés vers le shugenja et notent la mine colérique d'Osaku.
Une nouvelle volée de flèches obligent tout le monde à s'abriter, Yukimori peut profiter de l'attention et de la promiscuité de tous pour reprendre sans hésiter :

"Les kamis de l'eau, comme les autres, ont quitté ces lieux, il faut à nouveau les inviter, les inviter en masse, et les préparer à soulever un tsunami qui déferlera au dernier moment entre les murs, sur la Horde de l'outremonde"
Yukimori ferme les yeux et se concerne quelques interminables secondes. Ouvrant les paupières il fixe tour à tour Tu et Osaku :
"Voici ma proposition :
- la marée sera haute dans 6 heures. Nous devons prévenir les shugenjas de la Mante présents sur les bateaux au large. Ils doivent transcender la marée, la canaliser et la guider pour qu'elle remonte le fleuve.
- Il y a de puissants barrages qui irriguent des hectares de rizières sur les plateaux en amont du fleuve. Les rizières doivent être vidées au maximum et les barrages doivent être détruits pour que la masse d'eau déferle vers la ville dans 4 heures. Vu la vitesse du courant, la vague mettra environ deux heures à arriver jusqu'ici.
- Dans 6 heures, au moment ou la vague venant de la terre, rencontrera les flots venant de la mer,..."

Yukimori balaie les alentours d'un regard panoramique en sortant deux grosse craies grasses de sa sacoche, une blanche et une rouge, et d'un trait épuré dessine un schéma des murs internes et externes en y plaçant quelques points singuliers.
"... nous devrons maîtriser chacune de ces positions (il entoure plusieurs sites) et y assurer la présence d'un shugenja, même des débutants feront l'affaire
Nous ferons alors sonner les conques géantes utilisées pour célébrer les fêtes de la mer et chaque shugenja devra communier avec l'eau en dessinant ceci"

Joignant les points entourés, Yukimori dessine un grand signe de l'eau qui recouvre l'ensemble du champ de bataille.
"A ce moment Osaku, Tu et moi-même assurerons le lien avec le signe de l'eau et terminerons le rituel, sans rien avoir laissé transparaître à nos ennemis de ce qui se prépare. Le fleuve acquis à notre cause déferlera hors de son lit et balaiera la horde"

Kumagaya a déjà tout analysé et réplique d'un ton sec et cassant
" Suicidaire !
En admettant qui nous puissions prévenir les Mantes et organiser à distance la destruction des barrages, ce plan est impossible à réaliser pour au moins deux autres raisons.
D'abord nous sommes ici bien au dessus du niveau de la mer, comment la marée remontra t-elle les cascades ?
Ensuite, vu l'état des forces réussir à tenir six heures, en conservant ces positions ici, ici et là, relève du suicide stratégique pur et simple."


Yukimori s'incline respectueusement devant le Lion et réplique d'une voix posée mais ferme:
"C'est exact Kumagaya san.
Ce qui est également impossible c'est une alliance de l'outremonde et du clan du Crabe
Ce qui est également impossible c'est cette horde qui déferle ici contre les murs de la citée interdite...
Si l'impossible n'habite qu'un seul camp, alors nous avons perdu"


Osaku tire machinalement les manches de son kimono et émet le grognement caractéristique qui précède ses prises de paroles capitales.
Il plante son regard inquisiteur dans les yeux éclairés de Yukimori.
"Ca fait plus de cent mots, est-ce tout ?"
"Non magistrat... Je suis le seul shugenja de l'eau ici, je dois mener le rituel"



_________________
Yukimori, berger des lacs et forêts
--------------------------------

" Permettez-moi de vous offrir un peu de ce thé samouraïs. Je l'ai agrémenté de quelques écorces et baies parfumées." [...] "Vous avez raison, c'est assez peu conventionel, mais revigorant.. et vous en conviendrez, les kamis en soient remerciés, absolument délicieux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   21/10/2015, 17:20

Osaku réfléchit à tout allure et déclare sans appel, mais avec une mauvaise humeur non feinte :
"Soit, le ronin est bavard (osaku insiste douloureusement sur ce mot)... mais le ronin a certainement raison. Nous devons nous adapter à la situation nouvelle avec les kamis. Et nous devons masquer nos intentions à nos ennemis."
Ce disant, Osaku désigne un point dans le ciel. Shingen suit la direction et blémit rapidement.
Osaku reprend avec une tension dans la voix.
" Kumagaya, faites l'impossible pour tenir les positions en question. Tenez moi au courant toutes les heures.
Shiryu, Shingen, Tu, tenez vous prêt à affronter cette chose.
Yukimori, trouvez Katsumi et dépéchez là en amont du fleuve, elle est la seule capable de mener cette mission, vu ce qui traine dehors et la distance à couvrir.
Allez maintenant !!
"

Surgissant des nuages les plus noirs au sud, une créature volante approche... Ses yeux sont 2 gemmes jaunes luisantes, son corps est une ombre fuligineuse dont on ne distingue que les crocs et les griffes démesurées d'une couleur nacrée rappelant la lueur du Seigneur Lune...

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   30/10/2015, 17:00

===================================================================================================================

Dans un autre lieu, à un autre moment...

[ce qui suit est la contribution de Bastoune]

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.


Dernière édition par Megumi le 30/10/2015, 17:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   30/10/2015, 17:01

Otosan Uchi - dans les faubourgs - 1123

Akira avait pénétré le campement du crabe à la nuit tombée.

Les grands feux de joie ne laissaient paraître que peu d’ombres mais suffisamment pour lui laisser la place de s’immiscer dans les lignes ennemies. Il avait croisé nombre gobelins s’affairant aux préparatifs de la bataille du lendemain. Il avait été surpris par l’ordre qui régnait au sein des troupes de l’Outremonde. Soit le clan du crabe avait pris la tête de la sombre armée soit le maître qui présidait à leur destinée avait su insuffler des valeurs insoupçonnées aux hordes à la réputation d’indiscipline.

De quelques grandes tentes émanaient les murmures et psalmodies des chamanes orcs. Plus loin, ceinturé d’une tranchée, un campement avait été dressé en quelques heures. L’édifice n’en était pas moins menaçant et faisait déjà office de fortification. Le yojimbo y vit dressées les armoiries des maîtres du l’obscurité. Même lui ne s’y risquerait pas, et d’ailleurs il n’imaginait pas que seul et sans préparation, il puisse s’y introduire. Il jeta un regard de défi à l’enceinte et chercha rapidement l’objet de sa visite inopinée.

Les tentes de la garde rapprochée du daimyo étaient bien là. Les bushis montaient la garde par deux et les rondes étaient nombreuses. Passer ne fut pas simple, même les pouvoirs de l’ombre doivent être utilisés avec précision, celui qui l’oublie ne vit pas longtemps, pas assez en tous cas pour avoir une deuxième chance. Après quelques minutes à étudier les lieux, le frêle scorpion se lança dans la nasse. Ses pas feutrés réussirent l’amener à la tente de commandement. Kumagaya aurait aimé cette furtive approche.

La tente était lourde, d’un tissu huilé, épais et tendu de manière à la laisser totalement hermétique. Sa taille était celle d’une belle demeure de campagne. A l’aide d’une petite chignole, Akira pratiqua un orifice de manière à y accoler son œil curieux. Une petite assemblée était réunie. Le trou ne permettait pas d’embrasser l’ensemble de la pièce. Les stratèges crabes étaient en train de peaufiner leurs interventions du lendemain. Leurs échanges duraient depuis un moment lorsqu’une silhouette massive entra dans le champ de vision de l’espion. L’intonation de la voix troubla le bushi.

-------------

Contrefort Est du Clan Yogo, 1114, de jour

Les deux jeunes adolescents batifolaient dans le cours d’eau qui descendait du Mont Fubuki. L’écume était aussi tempétueuse que cette montagne qui marquait la frontière avec le clan du Dragon. Leurs torses étaient nus. Le jeune guerrier la souleva, collant sa poitrine contre ses seins, leurs tétons s’embrassant en même temps que leurs lèvres. Sur sa peau courait la première esquisse d’un imposant tatouage. La jeune fille était belle, et sa longue chevelure noire caressait le miroir changeant qui s’écoulait vers la vallée. Ils étaient insouciants.

-------------


_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   30/10/2015, 17:03

Etat major Crabe, Otosan Uchi 1123

Kisada grondait plus qu’il ne parlait. Le roulement de sa gorge tira Akira de sa rêverie. Le daimyo du clan du crabe était accompagné d’un général qu’il ne connaissait pas et d’un Daidoji qu’il avait déjà vu récemment en compagnie du daimyo de son clan. Celui-là semblait avoir bien mené sa barque pour s’attirer l’attention du daïmyo Crabe.
Attablé un homme masqué dont la présence se faisait sentir malgré l’épaisse tenture qui les séparait, se faisait appelé Tokugawa. Il était accompagné du maître de la Maho, Chuda Tamihei, une vieille connaissance. Enfin, en plus de l’homme toujours encapuchonné, nul ne pouvait ignorer l’indicible visage putréfié de Moto Tsume. Vu par la lorgnette artisanale, il paraissait encore plus effrayant que le Hida.

« - Il ne nous manque plus qu’un parchemin et le sort en sera jeté prononça le crabe.  L’avez-vous localisé ?
- Pas encore, mais demain, nous commencerons à les activer et alors il ne manquera pas de se révéler. L’attraction sera trop forte. Nous pensons de plus qu’il n’est plus dans la cité impériale. Vos troupes devront se tenir prête à le récupérer.
Tokugawa qui avait prononcé ces paroles se leva indiquant que l’entrevue s’achevait.
- N’oubliez pas ssseigneur crabe, quand j’ouvrirai la première brèche, vous devrez frapper fort et vite ! Les paroles du mystérieux conspirateurs sonnaient aussi froide que le serpent. Lorsque sa main bougea, Akira put apercevoir le tatouage de la grue tenant dans son bec un serpent. La secte était évidemment présente. Le tatouage était contenu dans un autre tatouage, une sorte de larme.
-  Faites ce que vous avez à faire, vous ne serez pas déçus du reste, conclut Kisada mais les mots résonnaient creux dans l’esprit d’Akira. »

-------------

Contrefort Est du Clan Yogo, 1114, de nuit

Dans l’ombre glissaient les deux silhouettes graciles. La porte du temple n’était jamais fermée. Les hautes colonnes se dressaient désormais face à eux. Sur chacune d’entre elles des offrandes étaient disposées en signe de remerciements envers les Kamis des hauts plateaux. La jeune femme se glissa entre elle, emmenant par la main, le jeune moine. Elle lui glissa quelques mots à l’oreille. Le jeune garçon sourit empoigna la colonne à pleines mains et tel un leste singe il fut en quelques secondes en haut. A califourchon, perché sur le morceau de bois, il souleva l’écuelle dans laquelle étaient disposées quelques denrées. Il fit jouer ses doigts sur les gravures et un cliquetis d’un mécanisme se fit entendre. Il saisit un coffret et malgré le courant d’air qui venait d’éteindre les torches qui éclairaient le sanctuaire se laissa glisser jusqu’à sa douce sans hésiter et lui remit alors le fruit de sa prouesse. Dans la pénombre, Akira put la voir lui caresser la joue en signe de remerciement.

-------------

Campement Crabe, Otosan Uchi 1123

L’espion du scorpion n’avait pas même jeté un œil à Kuni Yori qui venait d’entrer dans la tente de son daimyo. Il avait préféré se concentrer sur l’autre protagoniste. Akira voulait identifier l’homme qui susurrait comme le serpent. Ce dernier était reparti en compagnie de 2 jeunes femmes. Il ne se trompait pas. Il avait pu saisir le nom de l’une d’elle : Imoko… il avait déjà entendu ce nom. Et ce visage lui était vaguement familier… Quant à la seconde femme, il aurait pu la reconnaître entre mille.



-------------

Contrefort Est du Clan Yogo, 1114, de nuit

Inada prononçait les mots secrets. Même le cours d’eau s’était fait discret. La nuit ne l’empêchait pas de déchiffrer les fines courbes noires. Une fois son amant congédié, elle s’était empressée de retirer le cachet de sang qui fermait le parchemin. Elle savait qu’elle n’avait pas le droit mais ne fallait-il pas savoir braver les interdits pour s’élever. N’est-ce pas ce que sa mère avait déjà fait par le passé ? Ces questions s’évanouissaient maintenant derrière sa détermination.

Lorsqu’elle eut fini, le tonnerre gronda. Elle pleurait des larmes de sang. Elle n’aurait pas dû. Elle chercha au loin son amoureux mais ce n’est pas lui qu’elle vit apparaître. C’était son frère.

-------------

Otosan Uchi, 1123, au commencement de la bataille

Akira avait suivi, le seigneur sombre jusque dans la cité alors que les portes du district Karada avaient cédé. Il s’était vêtu d’une armure du clan du crabe et s’était mêlé à la troupe. Il avait reconnu la marque du shugenja du phénix et de son compagnon Yukimori lorsqu’une pluie de feu et de jade avait balayé les rangs troupes gobelines : les larmes d’Amateratsu.

A ce moment, deux Maho Tsukai avaient amené le gouverneur du district Karada, inconscient. Ils avaient éventré sa grosse bedaine, ce qui l’avait pour le moins réveillé. Ses hurlements se répondaient désormais en un lugubre écho sur cette place marchande. Vêtu d’une longue toge, une capuche recouvrant toujours son visage, l’homme avançait, fendant son escorte crabe qui semblait aussi à l’aise qu’un shugenja du phénix sur une monture de guerre du clan de la Licorne. Il portait au côté un coffret orné de bijoux, quelques pas derrière 2 femmes le suivaient. Alors que les sorciers maho traçaient d’étranges idéogrammes de sang sur le sol, le maître de cérémonie entra dans le dessin.

Akira se tenait prêt à agir, il avait conscience qu’il était seul et qu’il ne pourrait pas faire seppuku mais s’il pouvait annihiler le rite. Les mains firent glisser l’étoffer et la figure de Yogo Junzo se révéla.

-------------

Contrefort Est du Clan Yogo, 1114, au cœur de la nuit

Il n’était pas encore le guerrier de l’ombre qu’il devait devenir. Sa main était cependant déjà précise. La longue incision laissait couler le sang qui filait entre ses mains. Les yeux hagards de sa sœur, Inada, le contemplait emplit d’effroi. Il tomba à genoux, son regard plongé dans le sien. La vie la quittait doucement. Elle tomba dans ses bras. Il la porta auprès du ruisseau. Elle y avait été heureuse. Il l’allongea dans les herbes hautes.

Lorsqu’il se releva, il vit son ami.

-------------

Otosan Uchi, 1123, révélation

Il ne pouvait pas faillir, il était le gardien, le juste. Mais celui qui lui avait inculqué ses préceptes, cette morale se tenait face à lui, un des douze parchemins noirs à la main, déclamant les dernières phrases libérant l’énergie millénaire de Fu Leng. Son père. Et il le frappa. De Toutes ses forces.

Les froides larmes de sèves
Sont les promesses
Des fleurs du Printemps

La plus prompte à réagir fut Imoko qui réussit à dévier la lame justicière. Ses yeux jaunes furent la dernière image qu’Akira retint de la scène. Elle avait le front haut de sa mère et la détermination de son père, mais dans son regard quelque chose d’inhumain insuffla une pointe de glace dans le cœur d’Akira. Tandis que Junzo basculait en arrière, déséquilibré par la force du coup de son fils, le parchemin se mit à vibrer libérant son sortilège. Dans un dernier cri, le feu gouverneur du district Karada, dégueula un éclair vers le ciel annonçant l’imminence du retour de celui-qu-on-ne-doit-pas-nommer.

-------------

Contrefort Est du Clan Yogo, 1114, au cœur de la nuit

S’il fallait que la vie soit courte autant qu’elle se termine ainsi. Les katanas d’Akira et de Shyriu s’abaissèrent dans le même geste, alors que l’explosion karmique chassait les derniers spectateurs nocturnes. Le lien qu’ils avaient tissé venait de se nouer à jamais.

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.


Dernière édition par Megumi le 3/11/2015, 12:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiryu

avatar

Nombre de messages : 497
Localisation : Le Havre city
Date d'inscription : 27/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   31/10/2015, 08:49

Trop bien:
 

Shiryu ne put retenir un frissonnement à la vue de la créature volante qui se rapprochait d'eux à grande vitesse.

Les choses sérieuses commencent, mais je dois bien doser mes efforts. Cette chose n'est sûrement pas la carte maîtresse de nos ennemis.

Le dragon maudit fit un passage éclair au dessus d'eux, copieusement arrosé par les traits acérés de Shingen. Seulement ni l'archer ni le bretteur n'auraient pu dire si les flèches avaient atteint leur cible : elles semblaient avoir disparu dans l'espèce de brume noire vaporeuse qui entourait la créature.

Il ne faisait aucun doute que la chose avait repéré le manège des trois shugenjas après vol de reconnaissance, mais c'est pourtant vers les deux bushis qu'elle descendit en piqué.

Vus son volume et sa célérité, si elle choisit de s'écraser sur nous, nous ne pourrons pas l'esquiver...

Heureusement pour les deux samouraïs, ce n'était pas la stratégie du dragon qui au dernier moment, ouvrit sa gueule putride et cracha une gerbe de liquide noirâtre dans leur direction, avant de redresser sa trajectoire et de reprendre de l'altitude pour un nouveau passage.

Shingen et Shiryu durent se jeter à terre pour le pas être atteints par l’infâme liquide dont quelques projections vinrent tout de même maculer l'armure du Dragon, qui se mit à fumer aux endroits impactés...

" J'ai besoin la voir, Shingen ! Arrange-moi ça ! "

Le ton du cri de Shiryu était pour le moins autoritaire.

La jeune Guêpe s'y prit à deux reprises pour trouver la voie : sa première idée d'envoyer une flèche enflammée pour dissiper la brume se fut pas couronnée de succès alors que les flammèches disparurent sans effet apparent dans la brume compacte.
Par contre la flèche sifflante qu'il tira la seconde d'après perfora littéralement l'enveloppe protectrice de l'imposant volatile....


_________________
Mirumoto Shiryu, protecteur de Rokugan, Magistrat d'émeraude, duelliste
----------------------------------------------------------------------------------------------

"Le katana n'est pas une simple arme, c'est le prolongement d'acier du bras du bushi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   31/10/2015, 08:53

Alors que la flèche sifflante de Shingen semble repousser les volutes fuligineuses qui englobent le dragon noir, le révélant à la vue de tous, une boule sombre se détache des derniers lambeaux et chute vers la muraille... telle une bombe !!
La trajectoire de ce projectile va l'amener à s'écraser là où se trouve nos héros.
Shingen ré encoche une flèche sifflante et tire :
Ssssssssssssshhhhiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiouuuuu !
La flèche heurte la boule sans effet notable. Shingen cherche une autre flèche mais c'est déjà trop tard...
Le projectile sombre, dans une courbe tangente, vient se poser plus que s'impacter sur la muraille et roule vers Shyriu qui est en première ligne pour la recevoir, son katana levé, prêt à frapper, les jambes fléchies, prêt à esquiver.
Mais le gros projectile ralenti progressivement et dans une dernière dispersion de volutes sombres, révèle sa nature, alors qu'elle n'est plus qu'à quelques mètres : c'est un homme !!! Le Guerrier de l'Ombre, accroupi, vétu d'un simple pagne et portant son katana à la main, redresse son visage tatoué vers Shiryu. Aucun doute, ces traits, ce regard surtout, il s'agit d'Akira.

Shingen lève son arc...

(MJ : a vous je vous laisse la main pour poursuivre si vous voulez. En substance, Akira peut va vous raconter ce qu'il y a dans le post précédent... enfin si vous ignorez la bestiole qui rode toujours au dessus... Twisted Evil )

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.


Dernière édition par Megumi le 31/10/2015, 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yogo Akira

avatar

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 25/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   31/10/2015, 10:08

pour être honnête, ma petite prose vient compléter une prose largement composée par Raph dans une contribution commune Smile. Dsl pour les fautes d'orthographe, je me suis pas relu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   2/11/2015, 10:31

Voyant le corps d'Akira devant lui, Shingen laisse glisser sa flèche entre ses doigts.
Il regarde la pointe perce-armure empoudrée de jade puis reporte son attention sur le corps nu du guerrier de l'Ombre.
D'un geste fluide, il replace la flèche dans son carquois compartimenté.

Akira confiant se redresse totalement. Et alors qu'il s'apprête à avancer d'un pas en direction du Dragon, il voit que Shingen change son arc de main. Le gamin attrape une flèche et vient la coincer entre ses dents tandis que sa main se presse déjà pour attraper un second trait.
La pointe de la flèche luit à côté du visage angélique de Shingen. Sa ligne torsadée semble lancer un éclair à l'attention du bushi : une pointe barbellée, dévoreuse de chair !
Immédiatement, Akira prend conscience de sa nudité. Le jeune archer semble prêt à ne pas faire de cadeau à son ancien compagnon.
Les yeux d'Akira se portent alors instinctivement sur le second trait. Une flèche à la courbure étrange : le bois semble peint de noir et veiné d'un jaune orange. Pourtant, c'est étonnant... il n'y a pas de pointe, juste une extrémité en bois taillée en biseau et... creuse on dirait.
Akira braque son regard dans celui de Shingen. Les yeux du garçon sont absents.

Shingen suit un bref instant le dragon ténébreux dans le ciel, puis ferme les yeux. D'une inspiration profonde, il ouvre les portes de son esprit à la non pensée. Faire le vide. Le bras souple comme l'Eau, la flèche légère comme l'Air. Ses pieds glissent lentement pour se cramponner au sol.
Un mot, un son, un bruissement d'air anormal et la carcasse d'Akira sera transpercée du dard de la Guèpe.


Shiryu, fier comme un paon, carre les épaules. Akira et son air moqueur vont encore chercher à gagner du temps. A détourner son attention de son devoir. Pourtant, le Dragon est serein : dans un recoin de son âme, il ressent un certain plaisir à se retrouver à nouveau face à Akira. La roue du Destin a une nouvelle fois fait un tour sur elle-même. Et c'est toutefois réconfortant de savoir que leur karma était de se retrouver là tous les deux. Face à face après tant d'années passées aux côtés l'un de l'autre ; remettant leur vie respective entre les mains de l'autre, dans leur combat quotidien au service de leur Magistrat.
Les dès sont jetés aujourd'hui. Et les masques tombent. Les doigts de Shiryu glissent et jouent sur la garde de Délivrance, apportant l'apaisement et la confiance nécessaire à un tel affrontement. Il n'est plus le jeune moine d'antan, naïf et transi d'amour. D'un amour bafoué, volé.

Le regard de Shiryu déchire la scène pour capter l'attention complète du Guerrier de l'Ombre.
"Tu te dresses une fois de trop face à moi, Akira... san. Je te préfère à mes côtés."

Voix off:
 

Le scorpion sourit. De ce sourire enjoleur et agaçant. Shiryu est trop concentré pour se laisser berner.
"Parle ! Et vite !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   2/11/2015, 14:21

(Le précédent post de Nico a été légèrement modifié au niveau des dialogues de Shiryu, suite à revue avec Raph.)

Dans le ciel l'ombre menaçante de la créature ailée se devine dans la masse nuageuse faisant peser une menace sur la tête de nos héros.

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   2/11/2015, 14:22

HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yogo Akira

avatar

Nombre de messages : 391
Date d'inscription : 25/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   2/11/2015, 23:51

Akira reste imperturbable. Il semble blessé bien que le sang qui le couvre en grande partie ne laisse pas deviner aisément le lieu de la blessure. Les veines noires parcourent toujours son corps peut être même de manière plus intense que ces dernières semaines. Akira cesse de sourire.

- Les veilleurs cherchent le douzième parchemin. Mon père est là ainsi qu'Inada et ta fille. Nous avons l'occasion de nous racheter tous les deux. Après, s'il doit y avoir un après, nous réglerons nos comptes.

Ses cheveux et son pagne sont balayes par un brusque coup de vent alors que l'étrange monture du samurai scorpion pousse un cri strident et plonge vers les bushis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yukimori

avatar

Nombre de messages : 996
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 28/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   3/11/2015, 10:00

inada ?:
 

_________________
Yukimori, berger des lacs et forêts
--------------------------------

" Permettez-moi de vous offrir un peu de ce thé samouraïs. Je l'ai agrémenté de quelques écorces et baies parfumées." [...] "Vous avez raison, c'est assez peu conventionel, mais revigorant.. et vous en conviendrez, les kamis en soient remerciés, absolument délicieux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)   

Revenir en haut Aller en bas
 
10 - La bataille d'Otosan Uchi (1123)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Élections-US :La bataille des sondages ?
» rapport de bataille apocalypse
» Règle sur la bataille navale.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shiro Megumi :: Otosan Uchi - la capitale impériale et ses environs :: Cité Interdite :: Année 1123-
Sauter vers: