Shiro Megumi

aventures dans l'empire d'Emeraude
 
AccueilGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 8.2 Shiryu et les Crabes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Shiryu

avatar

Nombre de messages : 497
Localisation : Le Havre city
Date d'inscription : 27/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 8.2 Shiryu et les Crabes.   27/9/2015, 17:51

« Vas-y, Dragon, c’est toi le magistrat ! Moi j’ai bien assez à faire ici avec cette bande de lavettes. La plupart n’a jamais vu la queue d’un gobelin, alors quand ils vont se retrouver face à un troll ou un ogre, je crois que leurs chausses vont devenir plus humides que les couches d’un nourrisson ! », conclut la fille de Kisada en désignant de sa lourde masse les troupes amassées sur les remparts dont elle avait pris la charge.

«  Bon allez, les gars, on reprend ! L’Outremonde pour les nuls, chapitre 2 : le Jade est mon ami, je ne le gaspille pas… ».

Shiryu se détourna de O-Ushi après avoir hoché la tête et se mit à la recherche de Daïdoji Jikkyo. D’après les informations que Kumagaya leur avait communiqué d’après l’enquête initiale de Daïdoji Uji, il avait une petite idée de l’endroit où chercher. Un bushi assez intrigant pour s’être hissé jusqu’à un poste d’influence dans le district Karada : il irait chercher dans les arrières postes des forces de défense.

Après avoir posé quelques questions ciblées, Shiryu obtint la réponse qu’il attendait : le samurai tenait un poste important pour le stockage et le réapprovisionnement des armes…
Le Dragon soupira, déçu d’avoir vu juste. Il fouilla quelques instants dans sa mémoire fragmentée. A part Kuwanan, il ne connaissait qu’un seul membre du Clan de la Grue à s’être volontairement rendu sur la Muraille Kaïu pour combattre l’Outremonde : un dénommé Daïdoji Jinshi. Dans sa jeunesse, Shiryu s’était d’ailleurs confronté à ce samuraï à la faveur d’un duel iaïjutsu « amical ». A l'occasion d’une frappe karmique, les deux bushi s’étaient séparés sur une égalité parfaite. C’était la seule fois que cela était arrivé à Shiryu…

Quoique…

Comme quelques heures auparavant, Shiryu se revit les yeux plongés dans ceux d'Akira. Tous deux avaient la main posée sur la poignée de leur katana encore dans leur saya. Seulement, ils étaient plus jeunes, beaucoup plus jeunes...

_________________
Mirumoto Shiryu, protecteur de Rokugan, Magistrat d'émeraude, duelliste
----------------------------------------------------------------------------------------------

"Le katana n'est pas une simple arme, c'est le prolongement d'acier du bras du bushi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiryu

avatar

Nombre de messages : 497
Localisation : Le Havre city
Date d'inscription : 27/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 8.2 Shiryu et les Crabes.   28/9/2015, 13:09

Shiryu tenta de chasser ces images d'un passé qu'il ne reconnaissait pas.

En vain.

Une chose était sûre, il devrait avoir une discussion poussée avec Akira la prochaine fois que leurs chemins se croiseraient. Il lui avait dit pouvoir l'aider à retrouver la mémoire en pensant à Ryoko Owari et ses mystères. Au bout du compte, il se demandait si ce n'est pas lui-même qui aurait le plus besoin de cette aide...

Shiryu arriva finalement devant l'énorme entrepôt qu'on lui avait indiqué. Malgré son imposante armure, le bushi n'eut aucun mal à se glisser dans les ombres alentours, le temps d'observer les allées et venues vers ce bâtiment. Il ne s'autorisait à utiliser ses capacités de discrétion que lorsque les forces de l'Outremonde et consorts étaient en jeu et il considérait que c'était le cas présentement.

Deux Miharu montaient la garde devant l'entrée principale et Shiryu supposait qu'il en allait de même pour les entrées annexes. Ils contrôlaient strictement toutes les personnes entrant et sortant ainsi que leur chargement. Shiryu fut étonné de voir trois heimins amener dans l’entrepôt à l'aide d'une charrette à bras ce qui ne pouvait être qu'une statue ! Il allait bientôt en comprendre la raison...  

Le Dragon sortit de l'Ombre suffisamment loin pour ne pas alerter les gardes impériaux puis se dirigea vers eux. Il leur déclina son identité et sa charge de magistrat et put ainsi accéder à l'intérieur de l'entrepôt.

L'endroit qui devait initialement servir de râtelier géant pour stocker toutes les armes des samuraïs désireux de pénétrer dans la Cité Interdite avait été réaménagé en de multiples ateliers séparés de sommaires cloisons en papiers de riz. S'y affairaient des familles entières d'artisans qui réduisaient en poudre, à l'aide de multiples outils, de somptueuses statues et œuvres d'art.

Shiryu adressa une prière silencieuse à toutes les Fortunes qui voyaient ainsi leur effigie détruite pour la bonne cause : jamais de sa vie il n'avait vu tant de Jade réuni dans un même endroit...

_________________
Mirumoto Shiryu, protecteur de Rokugan, Magistrat d'émeraude, duelliste
----------------------------------------------------------------------------------------------

"Le katana n'est pas une simple arme, c'est le prolongement d'acier du bras du bushi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiryu

avatar

Nombre de messages : 497
Localisation : Le Havre city
Date d'inscription : 27/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 8.2 Shiryu et les Crabes.   28/9/2015, 23:18

" En quoi puis-je vous être utile magistrat ?
Laissez-moi me présenter, je m'appelle Daïdoji Jikkyo et je gère ce site.
"

Shiryu se tourna vers l'homme qui venait de lui adresser la parole. Un archétype du bushi du Clan de la Grue : beau et souriant, les cheveux teints en blanc, bien habillé de soieries luxueuses. Un daïsho négligemment passé à la ceinture, mais mortellement dangereux. Il n'avait même pas pris la peine de revêtir une armure légère. Mais à part sa pusillanimité évidente, Shiryu n'avait pour l'instant rien contre lui.

Pour l'instant.

" Je viens inspecter. Montrez-moi comment fonctionne votre site."

Le sourire s'effaça instantanément du visage de la Grue :

" Ce ne sera pas nécessaire. Comme vous pouvez le constater, mes ateliers fonctionnent à plein régime. Rien ne doit venir retarder les livraisons, le gouverneur Karada a été bien clair à ce sujet et personne ne veut contrarier le gouverneur Karada. Comme je supervise moi-même la qualité de chaque lot avant l'envoi à la garnison, vous comprendrez que je ne peux guère m'absenter très longtemps de mon poste..."

Shiryu ne lui laissa pas le temps de continuer et l'interrompit sèchement :

" C'est moi qui ai donné ses instructions au gouverneur Karada et je suis satisfait de constater que vous les prenez tant à coeur. Je vais donc vous laisser travailler sereinement dans votre officine. Je crois d'ailleurs que plusieurs lots vous y attendent. "

En effet, devant la porte massive d'une vraie pièce intérieure située quelques pas plus loin, plusieurs artisans patientaient, trois gros sacs en toile de jute reposant à leurs pieds.
D'un bref hochement de tête, Daïdoji Jikkyo salua Shiryu et se mit en marche vers son bureau, non sans avoir attendu que le Dragon ne rebrousse chemin au préalable.

Shiryu avait appris ce qu'il voulait : le supposé veilleur passait bien la marchandise en revue dans un endroit isolé, a priori sans témoins. Alors qu'il arrivait aux portes de l'entrepôt, il marqua le pas devant un sac attendant d'être prochainement amené sur la Muraille.

Le geste fut net et précis, presque insonore. Délivrance éventra de gauche à droite le malheureux récipient dont la précieuse poudre s'écoula instantanément à ses pieds, faisant naître des volutes vertes... et noires !

Avant que quiconque ait pu réagir, Shiryu passa sa main gauche dans la poudre et laissa s'écouler le jade entre ses doigts, ne gardant finalement dans son poing que quelques grains d'obsidienne, à peu près la même quantité que ce que Akira lui avait laissé lorsqu'il lui avait dérobé son katana...


_________________
Mirumoto Shiryu, protecteur de Rokugan, Magistrat d'émeraude, duelliste
----------------------------------------------------------------------------------------------

"Le katana n'est pas une simple arme, c'est le prolongement d'acier du bras du bushi."


Dernière édition par Shiryu le 1/10/2015, 11:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya

avatar

Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: 8.2 Shiryu et les Crabes.   29/9/2015, 15:17

Sentaku:
 

_________________
"Emportez toujours un texte avec vous. Quand vous n’avez rien d’autre à faire, lisez. L’esprit doit être aussi affûté que le corps."
Premier commandement d'Akodo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiryu

avatar

Nombre de messages : 497
Localisation : Le Havre city
Date d'inscription : 27/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 8.2 Shiryu et les Crabes.   29/9/2015, 20:08

Yo j'avais bien vu la référence au sentaku mais j'ignorais la signification du mot et je n'ai pas cherché au bon endroit (et je ne voulais pas embêter le MJ pour une intrigue mineure que j'ai montée de toutes pièces). Bref s'il s'avère que ce Daïdoji a effectivement un statut incompatible avec le rôle que je lui ai attribué, je peux très bien le remplacer par un sous-fifre. Mes posts sont tout à fait éditables, j'ai juste soumis le pitch de base à la validation du MJ, j'ai brodé autour du reste.

Normalement je comptais terminer cette intrigue avec une dernière scène, mais je dois d'abord savoir si je dois modifier mes précédents messages...

_________________
Mirumoto Shiryu, protecteur de Rokugan, Magistrat d'émeraude, duelliste
----------------------------------------------------------------------------------------------

"Le katana n'est pas une simple arme, c'est le prolongement d'acier du bras du bushi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 8.2 Shiryu et les Crabes.   29/9/2015, 22:09

Pas utile de modifier je pense.
Le sentaku est dissous suite à la mort de l'Empereur et à la guerre dans la capitale... Il sera reformé ou réformé par le nouvel empereur avec probablement de nouveaux membres !
Donc Daïdoji Jykkio peut très bien s'être retrouvé là où il apparait dans cette intrigue puisqu'il s'est porté volontaire pour "aider à la défense de la cité face à l'ignoble armée de Kisada le traître" !

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiryu

avatar

Nombre de messages : 497
Localisation : Le Havre city
Date d'inscription : 27/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 8.2 Shiryu et les Crabes.   30/9/2015, 13:17

Son secret mis à jour, Daïdoji Jikkyo avait lui aussi réagi rapidement.
Ayant dégainé de sa veste un tanto, il menaçait désormais de trancher la gorge d'un jeune artisan qui patientait innocemment devant la porte de l'officine. Derrière son bouclier humain, il cria :

" Laissez-moi m'en aller et ce jeune homme aura la vie sauve ! "

En son for intérieur, Shiryu se demanda combien de fois il devrait gérer ce genre de situation dans cette journée qui ne faisait pourtant que commencer.

" A supposer que la vie de cet homme ait une quelconque valeur à mes yeux, croyez-vous que les gardes impériaux qui protègent ce bâtiment vous laisseraient sortir, Daïdoji Jikkyo san ? Votre couardise n'a d'égal que votre manque d'honneur. Si vous en aviez encore une once, vous utiliseriez votre wakizashi pour pratiquer sur vous-même les trois entailles rituelles... "

" TA GUEULE !! DEMERDE-TOI POUR ME FAIRE SORTIR  D'ICI !! "

Une goutte de sang venait de perler de la gorge du jeune artisan que le tanto venait d'entailler légèrement.

Shiryu devait gagner du temps, il tenterait donc la flatterie :

" Certes, votre plan est ingénieux. En ajoutant des particules d'obsidienne à la poudre de jade, au pire vous obtenez un mélange inerte, au mieux vous lancez une lettre d'invitation à tous les kansens qui traînent dans les parages. Déjà votre opération est une réussite, vous avez énormément pénalisé les forces de défense de la Cité Interdite. Cette manigance est-elle de votre conception ? "

Shiryu sentit une hésitation chez le Veilleur. Cela fut suffisant.

Une statuette en jade représentant Shinseï en train de méditer sous un prunier vint se fracasser sur le crâne du preneur d'otage qui s'écroula à terre. L'otage libéré garderait une petite estafilade sur la gorge. Derrière Daïdoji Jikkyo, l'auteur du coup, un homme approchant la cinquantaine, artisan lui aussi, se prosterna devant le magistrat :

" Seigneur, je vous conjure de pardonner mon geste. Genichi est mon fils unique... Je... Je sais que je n'aurai pas dû intervenir dans un conflit entre samuraïs. Je suis prêt à en payer le prix." finit-il dans un sanglot.

Shiryu observa l'heimin à ses pieds :

" Relevez-vous immédiatement. Moi, Mirumoto Shiryu, ait personnellement interpelé le criminel Daïdoji Jikkyo, sans aucune aide extérieure. Maintenant, je vous charge de diviser les ateliers en deux groupes. Le premier continuera son office actuel. Le second devra filtrer tous les sacs déjà envoyés sur le front pour en retirer l'obsidienne. Au travail. "

" Haï ! ", s'exclama le père de l'otage avant de se mettre à l'ouvrage.

Shiryu se retourna vers le corps de Daïdoji Jikkyo.

L'artisan n'y avait pas été de main morte et le bushi ne se réveillerait peut-être jamais. Shiryu s'agenouilla et retroussa la manche gauche de la Grue. Une énorme brûlure marquait tout l'intérieur de son avant-bras...

_________________
Mirumoto Shiryu, protecteur de Rokugan, Magistrat d'émeraude, duelliste
----------------------------------------------------------------------------------------------

"Le katana n'est pas une simple arme, c'est le prolongement d'acier du bras du bushi."


Dernière édition par Shiryu le 1/10/2015, 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 8.2 Shiryu et les Crabes.   30/9/2015, 14:40

yukimori a écrit:
tite question:
 

C'est Raph qui développe cette intrigue secondaire à 99%, moi je ne fais que acquiescer !!

Yogo Akira a écrit:
Il y a eu une petite contribution cachée de votre serviteur 😉 ssssscorpion

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiryu

avatar

Nombre de messages : 497
Localisation : Le Havre city
Date d'inscription : 27/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 8.2 Shiryu et les Crabes.   1/10/2015, 13:12

Shiryu fit son retour sur les remparts.

Il était accompagné de deux charrettes à bras et de leurs porteurs, réquisitionnés pour l'occasion.
L'une contenait le corps entravé, toujours vivant mais inconscient, de Daïdoji Jikkyo.
L'autre était remplie des trois sacs de poudre de jade que le veilleur n'avait pas eu le temps de contaminer.

La fouille de l'officine de Daïdoji Jikkyo lui avait appris plusieurs choses :

- sa provision d'obsidienne venait d'une sculpture assez imposante représentant le seigneur Lune, que le veilleur avait semble-t-il lui même entaillé pour ses noirs desseins.
- le veilleur avait pris sa charge 6 heures auparavant et, si on en croyait ses registres, avait probablement contaminé une vingtaine de sacs.

Shiryu avait décidé de laisser l’œuvre d'art sur place, mais avait expliqué aux gardes impériaux que l'objet ne devait en aucun cas quitter le site.

Le Dragon chercha O-Ushi du regard, mais il l'entendit avant de l'apercevoir : la fille de Kisada était toujours en train de former ses troupes, à grand force de cris et d'invectives en tout genre. Quelques brutales que puissent paraître ses méthodes, elles semblaient efficaces et les samuraïs en "formation" écoutaient attentivement et obéissaient avec célérité.

La Crabe avait les choses en main et un soupçon d'espoir naquit dans l'esprit de Shiryu, malgré l'épreuve effroyable qui attendait tous les rokuganis retranchés dans la Cité Interdite.

Se sentant observée, O-Ushi se retourna et permit à ses classes de prendre quelques minutes de repos. Se rapprochant du Dragon, elle jeta un regard interrogateur sur les deux charrettes et leur contenu. Shiryu lui expliqua l'affaire.

Dans le peu de temps qui les séparait de la bataille, la poudre de jade contaminée serait renvoyée à l'entrepôt, remplacée par de la poudre efficace et Daïdoji Jikkyo serait sommairement soigné.
La catastrophe avait été évitée de peu...

_________________
Mirumoto Shiryu, protecteur de Rokugan, Magistrat d'émeraude, duelliste
----------------------------------------------------------------------------------------------

"Le katana n'est pas une simple arme, c'est le prolongement d'acier du bras du bushi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 8.2 Shiryu et les Crabes.   6/10/2015, 17:36

Alors que Shiryu s'apprête à enfiler son heaume pour rejoindre son poste de défense, le début des combats étant imminent, une flèche venue de l'intérieur de la cité vient se figer a quelques pouces de sa tête, dans un panneau de bois !!
D'un coup d'œil, Shiryu reconnat la hampe typique de son ami Shingen... un tour d'horizon minutieux lui permet de le repérer finalement sur le toit d'une demeure à une distance plus que respectable. Le gamin est vraiment doué. Shingen sourit de toute ses dents quand Shiryu le repère enfin.
D'une main, Shiryu récupère la flèche et déroule le parchemin qui y est attaché. La missive d'Osaku est succinct :

Mirumoto Shiryu-san,
dès que les préparatifs sont réalisés,
rejoins moi au cœur du palais impérial.
Kuni Osaku.


Aussitôt Shiryu prend congé de O-Ushi qui semble un instant troublé par ce départ mais retourne bien vite à sa besogne.

Au coté de Shingen, Shiryu doit hâter le pas alors que derrière eux les premiers échos des combats leur parviennent... La porte du district Karada vient de "céder"... Au bout de la rue devant eux, les portes de la cité interdite sont en train de se refermer.

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 8.2 Shiryu et les Crabes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
8.2 Shiryu et les Crabes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La révolution des crabes.
» Panier de crabes ? Demandez à Azouz Begag!
» Vie de Merde
» Gemstone griffone...
» Mes moches dessins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shiro Megumi :: Otosan Uchi - la capitale impériale et ses environs :: Cité Interdite :: Année 1123-
Sauter vers: