Shiro Megumi

aventures dans l'empire d'Emeraude
 
AccueilGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 8.1 - Sur Miwaku Kabe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kumagaya



Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   28/8/2015, 10:56

Une fois retiré du pavillon du Magistrat d'Emeraude, le Lion prend des dispositions pour que l'accès à Miwaku Kabe leur soit laissé libre. Il écrit un courrier qu'il transmet en même temps que ses consignes orales.
Puis, il rejoint les deux shugenjas qui ont déjà commencé à discuter de leur rituel.

" Shugenjas-san, comme vous le savez déjà sûrement mieux que moi, la famille Isawa a enchanté les Murs suite au jour des Tonnerres afin que plus aucune créature corrompue ne puisse pénétrer dans la Cité Interdite.
Mais en sus de cela, les Sodan Senzo Kitsu, aidé également des Isawa, ont fait en sorte de lier au Mur les Esprits des samurais qui meurent en le défendant. Sur la partie Est du Mur, il existe un temple consacré à ces Esprits forcés à rester dans Ningen-Do en attendant de passer dans Meido, le Royaume de l'attente, pour continuer leur cycle de réincarnation. C'est là que nous devrions tenter de rentrer en contact avec eux. "


Ce disant, Kumagaya invite les Shugenjas à le suivre en prenant la tête du cortège.

" Pour ma part, il me faut méditer pour entrer en contact avec mes Ancêtres. Il semblerait que j'ai des facilités à accéder à Yomi, le Royaume des Ancêtres Bénis. Vous pouvez m'accompagner dans la méditation ou procéder à vos prières pour tenter de communiquer avec eux par un autre biais. Peut-être même que la forme spirituelle qu'ils adoptent dans Ningen-do pourra nous permettre de communiquer avec eux sans difficultés... "

_________________
"Emportez toujours un texte avec vous. Quand vous n’avez rien d’autre à faire, lisez. L’esprit doit être aussi affûté que le corps."
Premier commandement d'Akodo.


Dernière édition par Kumagaya le 28/8/2015, 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin


Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   28/8/2015, 11:01

Alors qu'ils traversent les quartiers nobles, partout l'agitation de la guerre est perceptible. C'est assez déroutant pour ceux qui ont connu la capitale avant, havre de paix au cœur de l'Empire, surtout ici où le luxe est perceptible...

Sur les puissants murs enchantés, haut de 30m, sont surtout visibles des bushis du clan du Scorpion. Mais parmi eux, à leur grand désarroi sont apparus des spectres de samouraïs de différents clans et de différentes époques. Ces derniers semblent désorientés. La communication avec les "vivants" est souvent confuse. Leur perception de la situation est étrange, sans doute faussée... Certains même commencent à s'en prendre aux scorpions, furieux et intrigués de voir les bushis du clan des secrets sur les murs de la Capitale de l'Empire.
D'autres spectres ont immédiatement commencé à arroser de flèches les créatures au pied des Murailles, dans la plus complète anarchie, avant de s'interrompre perplexe en apercevant des unités du clan du Crabe aux côtés des démons...
Les renforts en spectre sont conséquents mais leur désorganisation est très problématique et pourrait considérablement amoindrir leur impact. Il est primordial de réussir à les commander.
Pendant ce temps, les manœuvres Crabes se poursuivent au pied des Murs enchantés. Des engins de siège sont assemblés dans les rues adjacentes, à l'abri des premières demeures. Elles ne tarderont pas à entrer en action, c'est une certitude...
Soudain une ombre parmi les ombres glisse sur les murs... Une énorme créature volante survole les remparts. Dans la pénombre, la fumée et le brouillard, il est difficile de la distinguer clairement mais lorsqu'elle pousse son cri, une lame glaciale semble perforer la poitrine de tous les humains qui l'entendent.
Droit d'auteur:
 




_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.


Dernière édition par Megumi le 21/9/2015, 16:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yukimori



Nombre de messages : 996
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 28/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   28/8/2015, 11:04

Yukimori s'incline devant Kumagaya et Tu

je m'en remet à vous samouraïs, les rituels pour contacter les ancêtres me sont étrangers

_________________
Yukimori, berger des lacs et forêts
--------------------------------

" Permettez-moi de vous offrir un peu de ce thé samouraïs. Je l'ai agrémenté de quelques écorces et baies parfumées." [...] "Vous avez raison, c'est assez peu conventionel, mais revigorant.. et vous en conviendrez, les kamis en soient remerciés, absolument délicieux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya



Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   28/8/2015, 11:08

Kumagaya s'incline devant Yukimori.

" Je ne suis pas aussi sage que toi et mes prières n'ont pas la portée des tiennes, mais j'ai des connaissances sur les Royaumes Spirituels qui m'ont été enseignées par une Sodan Senzo qui pourraient t'être utiles pour un rituel. "

_________________
"Emportez toujours un texte avec vous. Quand vous n’avez rien d’autre à faire, lisez. L’esprit doit être aussi affûté que le corps."
Premier commandement d'Akodo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen



Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   4/9/2015, 17:10

Isawa Tu  semble particulièrement absorber par le spectacle qui s’offre à lui sur et depuis la muraille. Il est comme fasciné par les êtres éthérés qui arpentent le chemin de ronde et en saluent plusieurs, d’une inclination prononcée.
Alors que Kumagaya et Yukomori finissent leur échange, ils voient le petit shugenja faire un geste circulaire de la main, les doigts ni totalement pliés ni tout à fait dépliés. Face à lui apparait alors un bushi spectral. Celui-ci tourne la tête de tout côté, comme s’il ne savait pas ce qui lui arrivait, puis répond à Tu en reproduisant le même geste. Le pauvre hère s’éloigne ensuite en flottant au-dessus des pavés, laissant ainsi clairement apparaitre la bannière des Isawa accrochée dans son dos.

Yukimori, pour satisfaire à son insatiable curiosité, demande :
« Que signifie, Isawa-san, le mouvement que vous avez fait ? Est-ce un code de votre famille ?
Pas du tout. Ce geste (dit Tu en le reproduisant) veut dire quelque chose comme…heu… Je Te Vois. J’ai remarqué, il y a de cela…pfff… des années maintenant, que les fantômes comprennent intuitivement la signification de ce geste et cela les rend généralement plus avenant à l’égard de celui qui le leur fait. »

Sans réellement mettre un terme à leur discussion, Isawa Tu s’engouffre dans le temple et commence à observer attentivement les murs, les tentures, les éléments de décoration et autres offrandes. Puis, alors que Kumagaya lise son kimono pour se préparer à une méditation confortable, le shugenja du Phénix pose le bras droit de son ami et tourne la tête en direction de Yukimori.
« Nous serons mieux dehors ! »
Isawa Tu s’installe donc sans autre cérémonie au sol,  l’extérieur, le long du temple, dos à l’édifice. Yukimori sourit en voyant le shugenja du Phénix : celui-ci est assis comme un shugenja des campagnes, à même la Terre sans se soucier des magnifiques soieries qu’il porte.

D’un geste, Tu invite ses compagnons à s’assoir à ces côtés.
« Kumy, tu vas entrer en méditation mais pas comme tu en as l’habitude. Aujourd’hui, tu chercheras à ouvrir ton cœur et non pas ton esprit. Je n’ai que faire que tu cherches à ressentir le monde qui t’entoure ou que tu tentes de sonder les environs à la seule force de ton esprit. Non. Tu devras ressentir les choses de l’intérieur ; un peu comme si tu essayais de suivre, au travers de ton ventre, la circulation de ton dernier verre de saké. Mais avec ton cœur, bien sûr.
Yukimori, nous, nous allons entonner une prière aux défunts. Quelque chose de très classique mais en canon. Ainsi vous pourrez plus facilement repérer les nuances que j’apporterais aux paroles. D’accord ?
»

Sans réellement attendre de réponse, Isawa claque des mains devant lui, puis les fait chauffer l’une contre l’autre en émettant un mmmhhhh gutural. Les yeux se ferment, les mains se frottent. Kumagaya se concentre pour mettre en application les consignes de son ami. Yukimori emboite le pas à Isawa Tu dans un contre ton. Les deux religieux attaquent leur prière avec ferveur et foi.

Après une heure de chant dont la tonalité et le phrasé ont fait s’éloigner le plus coriace des bushis Scorpion, les deux shugenjas s’arrêtent. Ouvrent les yeux et inspirent lentement, profondément. Yukimori appelle doucement le bushi Ikoma pour qu’il sorte de sa transe. Autour d’eux, le brouillard s’est levé. Ils distinguent à travers le voile brumeux les silhouettes des soldats sur la muraille et un soleil terne, disque rond et pâle accroché haut dans le ciel.
Les mains de Tu sont toujours collées entre elles. Alors qu’il les écarte lentement, le voile de brume se déchire sous leurs yeux, dégageant un monde sans couleur, sans joie… sans vie. Les soldats sur la muraille ne sont que spectres amputés, mutilés, exhibant ça et là des flèches dans leurs flans ou des plaies béantes dont rien ne suinte.
Le spectacle est glaçant. Comme si les shugenjas avaient abattu la frontière entre deux mondes. Kumagaya frissonne de cette proximité, puis se redresse, faisant face.

Les deux shugenjas se lèvent à sa suite. Constatant la raideur du bushi, ils échangent un regard et sourient. Yukimori a compris depuis le début du chant ce que le petit Phénix avait en tête : il n’y a pas plus de déchirure de voile que de soleil sans chaleur. Tout ceci n’est qu’illusion pour que Kumagaya soit plus en adéquation avec ce que ressentent les soldats venus de l’au-delà. Une simple mise en condition pour que le général soit au meilleur de lui-même pour échanger avec les guerriers tombés.

D’une voix puissante, Isawa Tu s’adresse à la cantonade :
« Bushis ! Vous qui avez combattus pour l’honneur de l’Empire et pour en protéger son cœur. Ecoutez ! Le Lion-à-Trois-Pattes, le général qui dirigea les forces de l’Empire lors de la bataille de l’Arbre de Vie, veut vous parler !
Mes frères, vous qui êtes tombés sur ce mur et revenez aujourd’hui armés de vengeance et d’impatience, Venez à nous. Aidez-nous en ce jour de deuil !
»
Le petit shugenja effectue à nouveau son mouvement de la main. Puis chuchote à Kumagaya.
« Tu peux leur parler maintenant. Ils sont tout ouïe. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin


Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   21/9/2015, 16:27

yukimori a écrit:
FAN:
 

Shiryu a écrit:
La classe ! :
 

Nakamuro a écrit:
Yep, bravo !

Yogo Akira a écrit:
Bah ouais on a hâte de lire la suite Smile

Kumagaya a écrit:
FAN:
 

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin


Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   21/9/2015, 16:34

Alors que Kumagaya s'avance et s'apprête à s'adresser aux revenants, il discerne une silhouette parmi eux qui s'avance à sa rencontre. Les revenants s'écartent sur son passage et s'incline très bas en signe du plus profond respect...

suspens...

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin


Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   22/9/2015, 16:15

Une femme d'une grande beauté, revêtue d'une splendide armure or et vert, aux longs cheveux de jais s'approche. Elle est suivie de près par un puissant bushi du clan du Lion : il s'agit de l'impératrice Hantei Yugozohime et de son yojimbo Akodo Kurojin, champion du Lion.
Tous les 2 sont morts sur les murs en l'an 442, lors de la bataille du Cerf Blanc...

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya



Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   22/9/2015, 23:28

Kumagaya comprend vite qui sont ces deux samurais à leurs atours. Il s'aplatit instantanément et attend que la première Impératrice lui accorde le droit de parler.
A ses cotés, Isawa Tu et Yukimori l'imitent après une légère hésitation. L'impératrice avance et jauge les 3 samouraïs face à elle, même si elle ne voit pour l'instant que le haut de leur crane. Son regard s'appesantit sur Kulagaya :

" Tu es le Lion-à-Trois-Pattes... Quel étrange nom pour un samouraï. As tu honte du nom dont tu as hérité Ikoma-san? "


Kumagaya, toujours le regard dirigé vers le sol, prend cette question comme une invitation à parler.
" Non Hanteï-Heika. Je suis Ikoma Kumagaya, fils d'Ikoma Baiko et d'Otomo Ruri. Je suis l'héritier du premier des Ikoma. Je peux vous citer tous mes ancêtres jusqu'au lieutenant du Kami Akodo s'il vous sied et même jusqu'au 5 Kitsu originels. "

Yugozohime balaie la proposition du Lion de la main.
" Ce ne sera pas la peine Ikoma Kumagaya, héritier d'Ikoma, le temps n'est pas à l'étiquette mais à la guerre. Mais peut-être pourrais tu me renseigner sur ce qui se passe ici ? "

Le Lion prostré au sol commence alors un monologue dont il a le secret, expliquant notamment comment le dernier des Hanteï a quitté Ningen-Do et pourquoi Hida Kisada s'est allié avec les forces de l'Outremonde pour assiéger Otosan Uchi.
" Mon maître, Kuni Osaku-sama, Grand Magistrat d'Emeraude et candidat à la succession impériale, requiert votre aide pour anéantir les créatures de l'Outremonde. Il souhaite ouvrir les portes nord pour les piéger dans les Ekohikei. Les forces recluses dans la Cité Interdite viendront s'ajouter à celles déjà présentent dans les districts. Mon maître pense que Kisada-sama, qui sera prévenu de la manœuvre, n'interviendra pas en notre défaveur et au mieux, nous aidera à terminer la bataille. Mais pour en arriver là, nous avons besoin que vous adhériez à notre plan et que vous nous souteniez. "

_________________
"Emportez toujours un texte avec vous. Quand vous n’avez rien d’autre à faire, lisez. L’esprit doit être aussi affûté que le corps."
Premier commandement d'Akodo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin


Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   23/9/2015, 11:30

Rappel d'Histoire:
 

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin


Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   23/9/2015, 16:05

Yugozohime pousse un soupir et déclare d'une voix où perce autant une grande tristesse et qu'une pointe de colère :

" Quelle triste époque vivez vous donc !! Le Crabe allié à la Horde de l'Outremonde et le fils d'Hanteï faisant seppuku pour laver les affronts et échecs de ses vassaux... Pourquoi devrais-je me battre pour cet empire qui n'a su servir son empereur, mon enfant, et l'a finalement abandonné ? Pourquoi ne vous laisserai-je pas vous entretuer, détruit par les conséquences de votre discorde ?! Je comprends que les graines impies de la sédition qui furent semées à mon époque ont finalement porté leur fruits pourris à maturité... "

L'impératrice tourne alors son regard vers la cité impériale au cœur de la cité interdite.

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.


Dernière édition par Megumi le 24/9/2015, 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya



Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   23/9/2015, 17:10

" Hanteï-Heika, je suis un Ikoma et je connais très bien l'Histoire et votre destinée. Tout comme à votre époque, un gozoku est à l'œuvre mais il est encore dans l'ombre. Hanteï XXXVIII a sûrement été manipulé.
Concernant les enfants d'Hida, ils ne sont pas corrompus, ils ont opté pour une option désespérée face à une situation désespérée.
Mon maître œuvre depuis des années contre ces forces maléfiques et pour rétablir une cohésion dans l'Empire. Même si nos actions ont été pour l'instant cruciales, elles n'ont fait que ralentir l'arrivée du second Jour des Tonnerres. Aujourd'hui, nous sommes à la fin d'un cycle comme il y a 1000 ans. Vous pouvez faire pencher la balance en faveur de Jigoku ou des Hommes.
S'il vous faut une seule raison pour intervenir, voici celle que je suis sans faille: CHUGO. "


Kumagaya n'a pas quitté son regard du sol et ne sais donc pas comment réagit l'Esprit.

_________________
"Emportez toujours un texte avec vous. Quand vous n’avez rien d’autre à faire, lisez. L’esprit doit être aussi affûté que le corps."
Premier commandement d'Akodo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin


Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   24/9/2015, 10:48

prophétie:
 

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin


Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   24/9/2015, 11:56

L'impératrice se tourne vers son yojimbo :

"Kurojin-san, organisez au plus vite nos troupes ! Assurez vous de leur obéissance et mettez les en ordre de bataille au plus vite. "

Se tournant à nouveau vers Kumagaya, elle lui signifie de se lever et de lui présenter ses compagnons, puis elle l'interroge sur les principaux protagonistes du conflit.

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya



Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   25/9/2015, 15:36

Une fois s'être relevé et avoir présenté ses 2 compagnons shugenja, Kumagaya rejoint l'Impératrice sur le bord de la muraille et tente de lui décrire la situation:

" Le grand Magistrat Kuni Osaku-sama est un Tsukai-Sagasu et il nous a formé à combattre ce type de créatures. D’après les descriptions des éclaireurs et mes propres observations, j'estime qu’il n'y a quasiment pas de gobelins et aucun Nezumi. Par contre il y a des Ogres, Trolls, damnés et autres morts vivants, ainsi que des créatures inconnues dont certaines de très grandes tailles, parfois avec des armures de samurai et d’autres volantes. On a pu entendre le cri perçant de l'une d'entre elle lorsqu'elle a survolé les remparts il y a quelques minutes.
Il y aurait également une troupe de cavalerie de Moto maudits en renfort plus loin dans les terres.

Cette horde est dirigée par le seigneur Tokugawa, souverain des peuples de l'Outremonde, allié pour le moment à Hida Kisada.
L'ancien maître élémentaire de la Terre Rujo , assurément corrompu, est à ses côtés. Avec Anegoshi le maudit, un ancien puissant shugenja de la famille Asahina, il a corrompu une ancienne organisation secrète de shugenjas appelée les Veilleurs et ramenés à la vie des âmes corrompues comme Chuda Tamihei, le daimyo responsable des tragiques 5 Nuits de la Honte. A eux trois, ils accumulent des connaissances magiques très importantes et dangereuses.
Tadaki, le disciple du Serpent, a été vu entre les murailles mais a été chassé par l'un des magistrats d'Osaku-sama et de Yukimori ici présent.
Anegoshi n'a pas été encore apercu, mais on peut supposer qu'il n'est pas loin. Il dirige le culte des Adeptes du Sang qui a une influence grandissante depuis quelques années. C'est le principal ennemi de mon maître et je pense que l'inverse est vrai également.

On espère bien sûr que Kisada-sama saura retrouver la voie de la raison et entendre le plan du Grand Magistrat."


Kumagaya semble vouloir marquer une pause pour permettre à l'Impératrice de poser des questions avant de passer aux forces alliées.

_________________
"Emportez toujours un texte avec vous. Quand vous n’avez rien d’autre à faire, lisez. L’esprit doit être aussi affûté que le corps."
Premier commandement d'Akodo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin


Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   25/9/2015, 17:02

Yugozohime observe les masses d'ennemis sous les murailles en écoutant les informations du Lion-à-trois-pattes.

Elle murmure, sans doute plus pour elle-même que pour le stratège Lion :
" Le Crabe a trahi alors...
Le Phénix et la Grue ont encore une fois laissé leurs ambitions les mener vers les plus viles corruptions...
"
Se tournant face à Kumagaya, elle lui demande alors :
" Mais quel est le rôle du Scorpion dans tout cela ? "

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya



Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   26/9/2015, 08:32

Même s'il ne s'agit que de l'esprit de la défunte Yugozohime, Kumagaya ne peut s'empêcher de baisser les yeux face à cette figure intimidante de l'Histoire.

" Depuis quelques années, des conflits montent en puissance dans l'Empire. Est-ce une manipulation du Gozoku, une manigance d'Anegoshi ou la rancœur latente de certains clans?
De cela, deux alliances ont résulté.
Celle du Lion, du Scorpion et du Crabe contre celle de la Grue, du Phœnix et de la Licorne.
J'ai tenté d'apaiser les tensions entre le Clan du Lion et de la Grue, j'ai obtenu certains résultats,mais malheureusement, avant qu'une paix véritable ne puisse s'établir, des événements imprévus ont précipité le destin.
Toutefois, seul le clan du Scorpion semble avoir anticipé cela. Il aurait même provoqué certains évènements.
Aujourd'hui, le daimyo du clan du Scorpion, Bayushi Shoju-sama, a été désigné comme régent par l'Empereur en attendant qu'une nouvelle dynastie soit fondée. Il ne souhaite pas lui-même devenir Empereur, mais rester dans l'ombre. Kuni Osaku-sama et sa suite a même eu le droit d'avoir des explications sur les derniers événements et sur ce qu'il souhaite dans un entretien privé il y a quelques heures.
Le Maître des Secrets affirme que le clan du Scorpion, depuis le début des temps, agit dans l'ombre mais toujours pour servir les intérêts de l'Empire. Ce qui se passe aujourd'hui serait un mal pour un bien en quelque sorte.
Mon Maître fait confiance à Shoju-sama et ce dernier nous aide dans notre quête, même si nous avons parfois du mal à discerner ses desseins et pour ma part, à accepter ses méthodes. "

_________________
"Emportez toujours un texte avec vous. Quand vous n’avez rien d’autre à faire, lisez. L’esprit doit être aussi affûté que le corps."
Premier commandement d'Akodo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin


Nombre de messages : 2533
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   26/9/2015, 11:39

Shiryu a écrit:

Depuis l'apparition de la défunte impératrice, Yukimori était resté particulièrement silencieux. Concentrés qu'ils sont sur leur prestigieuse interlocutrice, ses compagnons n'ont semble-t-il pas remarqué que l'humble ronin est étrangement absent, les yeux dans le vague, comme étreint par une sombre mélancolie.

Alors que le Lion-à-trois-pattes finit sa tirade, tous voient un étrange phénomène se produire :
une mystérieuse silhouette éthérée se matérialise peu à peu à côté de Yukimori. Vêtue de guenilles déchirées quel seuls les etas peuvent accepter de porter, une jeune femme au visage à peine sortie de l'enfance murmure quelques mots, une sorte de litanie, à l'oreille du shugenja. Ses yeux délavés semblent avoir creusé des rivières de larmes sur ses joues. Sur son nez et sa bouche, comme en surimpression, se dessine la trace d'une main d'homme.

" Tu avais promis de me sauver...", distinguent maintenant nettement tous les protagonistes présents.

Derrière la pauvre femme, une autre silhouette approche. Une femme aussi, au port altier, à la longue chevelure, elle sert dans ses bras un petit enfant, tandis qu'un autre, à peine plus grand s'accroche à sa robe. Alors qu'ils se matérialisent davantage, il est possible de deviner les atroces blessures qu'ils ont subis. Leurs yeux intensément tristes sont tous fixés sur Yukimori.

Yugozohime dévisage les apparitions :

" Qu'est-ce que ces choses font ici ? "

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yukimori



Nombre de messages : 996
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 28/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   30/9/2015, 23:59

Le fantôme de Eku ne s'était plus manifesté depuis l'entrée de Yukimori dans la citée interdite, le shugenja pensait que cela pouvait être lié aux conditions étranges propre à ce territoire sacré.

Aussi l'apparition d'Eku surprend et trouble Yukimori.
Il sussure à voix basse au fantôme.
"Eku je t'en prie, je t'ai juré que je ferai tout pour t'aider à trouver le repos... ils voulaient sacrifier ton âme au seigneur Lune et..."

Soudain Yukimori prend conscience des 3 autres apparitions.
Son souffle s'arrête et son visage se décompose tandis qu'il cherche frénétiquement dans sa sacoche et ressort 3 petites statuettes, de celles qu'on utilise pour révérer les ancêtres.
Il regarde machinalement les petites statuettes de bois peint, fragiles et souriantes et tente de réprimer un sanglot.
Incrédule et dévasté, il lève à nouveau la tête les yeux noyés de larmes.

"Ma... ma femme.. mes fils... mais que... pourqu'..."

Les mots meurent dans la gorge du ronin, sérée par l'émotion et la détresse.
Il tombe à genoux et tend les mains vers ses enfants comme un père qui attend d'embrasser ses fils, cherchant désespérément dans les yeux de sa femme une explication au drame qui se manifeste sous ses yeux.

_________________
Yukimori, berger des lacs et forêts
--------------------------------

" Permettez-moi de vous offrir un peu de ce thé samouraïs. Je l'ai agrémenté de quelques écorces et baies parfumées." [...] "Vous avez raison, c'est assez peu conventionel, mais revigorant.. et vous en conviendrez, les kamis en soient remerciés, absolument délicieux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen



Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   2/10/2015, 15:14

Isawa Tu pose la main sur l’épaule de Yukimori. Il se tient droit debout à sa droite. Il semble psalmodier à voix basse mais seules ses lèvres bougent tandis qu’aucun son n’en sort.
Pourtant, une douce chaleur envahit soudain la muraille ; Kumagaya et Yukimori peuvent en ressentir les ondes apaisantes en vagues successives, comme si elle pulsait du petit shugenja.
Le temps semble s’être suspendu pour Yukimori. La tristesse lui foudroie le cœur aussi sûrement qu’une flèche acérée. La présence du Phénix lui fait pourtant du bien. Comme une épaule sur laquelle on s’appuierait. Les mots de Yogozohime résonnent encore à ses oreilles comme un glas interminable : « qu’est-ce que ces choses font ici ? ». « qu’est-ce que ces choses font ici ? ». « qu’est-ce que CES CHOSES font ici ? ».
Comment ose-t-on parler ainsi de ses amours perdus à jamais ?
La rage et la colère prennent le dessus sur la douleur. Mais alors qu’il cherche à se redresser, le poids d’Isawa Tu s’alourdit sur son épaule. Le shugenja lui murmure à l’oreille :
« Paix, mon frère ! Le chagrin n’est pas la voie de la sagesse. La douleur mène à la mélancolie, la mélancolie mène à la folie, la folie mène à l’errance.
Paix, mon Frère ! Tes souvenirs ont guidé tes pas jusqu’à ce jour. Il est temps de les laisser partir. Ils ont plus besoin de toi pour exister que tu n’as besoin d’eux pour vivre et accomplir ton karma.
Libère-toi mon Frère ! Tes tourments sont l’arme de ton ennemi.
Paix ! Mon Frère.
»

Isawa Tu se tourne alors vers Kumagaya.
« Kumi-san, la fenêtre que nous avons ouverte ne doit pas devenir une brèche dans notre défense. Je m’occupe de ce problème-ci et te laisse gérer les autres. A plus tard. »
Le Phénix se retourne alors vers les formes éthérées et soutient Yukimori pour l’aider à se relever.

A nouveau le froid retombe sur le mur et une bourrasque vient cingler les samouraïs à travers les créneaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yukimori



Nombre de messages : 996
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 28/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   4/10/2015, 08:15

Yukimori se relève reprenant ses esprits. SA voix est encore troublée mais son regard s'est affermi.

"Yogozohime sama, mes amis, voici Eku."
(il tend la main vers le 1er fantôme)
"Cette jeune prostituée a risqué sa vie pour me donner des informations capitales sur les activités des sectes de sang. Grâce à elle nous avons pu avertir le clan du phénix de la menace qui pèse sur lui et des stratagèmes de nos ennemis. J'ai... j'ai du tuer Eku de mes mains pour ne pas que son âme soit sacrifiée par les adorateurs au seigneur lune.. son fantôme me suit depuis ce jour... et je n'aurai de repos tant que je n'aurai pas trouvé le moyen de lui permettre de retrouver ses ancêtres"

Il marque une pause et réprime le retour d'une émotion forte
"et voici ma femme et mes enfants"(Yukimori cite leurs noms mais je ne le ai plus sous la main)
(il tend la main vers les 3 autres fantômes)
"ils vivaient dans un village prospère et pacifique à la lisière des territoires du clan de la Licorne quand ils ont été massacrés par l'avant garde d'une armée du Lion. Le Lion voulait s'assurer que sa progression en territoire Licorne resterai discrète et sans témoins. De ce carnage d'hommes, de femmes et d’enfants sans défense, seul rechapa le samouraï responsable de ce village. Ce jour là il était parti dans la montagne enneigée* chercher des remèdes pour soigner son peuple. Ce samouraï se nomme aujourd'hui Yukimori"

Yukimori se tourne alors vers Tu
"Je suis très troublé par cette dernière vision car voici des années que je pries pour leurs âmes, et je suis en paix avec eux et en paix avec moi même. Je pensaient qu'ils avaient rejoint le Yomi. Les voir ici m'inquiète fortement"

point culture:
 

_________________
Yukimori, berger des lacs et forêts
--------------------------------

" Permettez-moi de vous offrir un peu de ce thé samouraïs. Je l'ai agrémenté de quelques écorces et baies parfumées." [...] "Vous avez raison, c'est assez peu conventionel, mais revigorant.. et vous en conviendrez, les kamis en soient remerciés, absolument délicieux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen



Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   5/10/2015, 11:46

Isawa Tu ose un rapprochement étonnant en prenant Yukimori par les épaules, se faisant ainsi face à face.
« Rien ne dit qu’il s’agisse vraiment d’eux, Yukimori-san. Quand as-tu prié pour eux la dernière fois ?
Ce matin, comme chaque matin. Nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour nous préparer alors j’ai posé leurs effigies devant moi pendant que je faisais un brin de toilette.
Cela pourrait être plus que suffisant. Les sorciers noirs auront peut-être captés la ferveur de ta prière et tentent de semer le doute dans ton esprit en envoyant des kansens te tourmenter. La fuite des Kamis va rendre plus présents les esprits pervers qui voient le champ se libérer devant eux.
Que dois-je faire, alors ? Je n’ai pas le cœur à les chasser. »
Le shugenja du phénix pivote pour faire face aux formes éthérées au côté de Yukimori.
« Non. Surtout ne les renvoie pas. Peut-être que nos ennemis n’attendent que ça. Et puis nous ne savons pas encore à quoi nous avons affaire. S’il s’agit de ta famille, il ne faut pas les rejeter ; cela pourrait mettre en péril leur retour dans le cycle des réincarnations. Et s’il s’agit d’un esprit puissant, il pourrait bien se courroucer.
Je pense que notre meilleure option pour l’heure est ton amour pour eux. Repense aux bons moments que tu as vécus avec eux. Ceux que toi seul peut connaître. Si ce sont des esprits illusoires, ils se déliteront tout seul car ils n’auront plus d’emprise sur la réalité, sur ta réalité. Rappelle-toi les rires de ton fils, les sourires de ta femme… la tête encore baissée sur sa lessive quand elle voyait ton ombre soudain immobile trahir tes pensées... les éclats de joie de ton fils quand vous courriez tous les deux dans les herbes hautes de la colline ouest… son impatience quand tu lui montrais, le soir, les poissons de la rivière et les reflets argentés que leur donnait le Seigneur Lune… ses petits cris quand il plongeait alors soudain ses bras dans l’eau glacée pour les attraper en vain…
»

Yukimori ressent comme un coup de poing dans le ventre. Le sourire que ces souvenirs lui avait tiré malgré lui s’efface soudain, laissant place à la stupeur. Il tourne son visage blême vers le petit shugenja du feu.
Comment Isawa Tu peut-il bien connaître avec autant de précision ses moments-là ?
Un bras passé par-dessus les épaules de Yukimori, le shugenja bedonnant regarde de son œil blanc les spectres meurtris, un sourire carnassier illuminant son visage. Le visage d’un pervers, d’un fou. Tournant lui aussi la tête pour croiser le regard de Yukimori, ses yeux portent toute la haine du monde. Autour de son œil blanc, la déesse Amaterasu pleure des larmes de sang tandis que les rayons qu’elle irradie se teintent d’un vert sombre.
L’étreinte se resserre autour de ses épaules. Yukimori, pris de panique, se sent comme écraser dans la poigne de fer de sorcier. Le visage d’Isawa Tu se creuse, des veinules bleuâtres sillonnent ses joues et son nez, le teint devient cireux, l’haleine fétide.
Pas moyen de se libérer de cet étau ! Le piège se referme sur lui à mesure qu’Isawa Tu cède la place à Chuda Tamihei.

Yukimori se débat de toutes ses forces, en vain. Deux mains robustes lui maintiennent les épaules…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen



Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   5/10/2015, 12:03

Isawa Tu tient son ami shugenja par les épaules. Les mains solidement ancrées sur chacune d’elles.
Il ne comprend pas bien ce qui se passe. Alors qu’il parlait avec Yukimori, celui-ci a soudain perdu contact avec la réalité, plongeant son regard vers la droite, sur rien ni personne.
La face de Yukimori s’est alors empreinte d’une terreur sans nom, comme s’il voyait le plus terrifiants des onis. Pourtant, rien… il n’y avait vraiment rien… Enfin, Isawa Tu ne voyait rien.
Secouant son ami de toutes ses forces pour le faire revenir à lui, Isawa Tu perd confiance. Yukimori se débattait bougrement et un faux pas pourrait le faire tomber en bas de la muraille. Tu ne peut lâcher son compagnon sans risque de le voir faire une chute tragique.
Le petit Phénix se souvient alors d’un conseil que lui avait donné un bushi du crabe tandis qu’il combattait tous deux sur la Grande Muraille bien des années plus tôt.
« Dans le doute, tape encore ! » avait-il dit.

Une claque magistrale vient cueillir Yukimori à la base de la mâchoire, l’envoyant bouler au sol contre le muret. Le ronin papillonne des yeux et regarde autour de lui, complètement perdu.
Isawa Tu s’accroupit devant lui.
« Ca y est ? T’es revenu ? »
Fouillant dans sa besace, le Phénix en sort sa gourde de saké. Il la colle dans les bras Yukimori, sans lui laisser le temps de comprendre ce qui s’était passé.
Isawa Tu se redresse, se tourne de trois-quarts pour regarder alentour et dit à son compagnon shugenja.
« Tiens ! Bois ça ! Ca va t’ouvrir les chakras. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yukimori



Nombre de messages : 996
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 28/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   5/10/2015, 12:59

Yukimori bois, tousse, bois encore, et reprend difficilement ses esprits... Il tente de remettre de l'ordre dans son crâne groggy.

La vision de Tu à quelques centimètres de son visage le rend méfiant, avant de le rassurer.. enfin presque...

"Tu, je t'ai vu.. je t'ai vu te transformer en Chuda Tamihei...
C'était lui, il était là, à ta place
ll a évoqué des souvenirs de ma famille, que je suis seul à pouvoir connaître...avant de m'étreindre et de tenter de me broyer entre ses mains.
...
Tu sais un Kansen me poursuit depuis que j'ai infiltré la secte de sang. Il avait déjà procédé ainsi lorsque nous nous étions affronté. Il prend tes croyances les plus chères pour les torturer et placer le doute dans ton coeur. Il crée ainsi des failles qui lui permettent de frapper directement ton âme.
Quand j'ai combattu le Kansen la 1er fois j'étais sur mes gardes, là je ne n'ai pas vu venir la menace.
...
Etais-ce le kansen ou Tamihei lui même ?
Je n'en sais rien , mais il y a une leçon à retenir.
Lors des affrontements à venir notre force résidera dans notre sérénité envers toutes choses et particulièrement envers nous mêmes. La force de l'acier ou le pouvoir de la magie ne nous serons d'aucun secours si nos âmes ne sont pas en paix.
Je dis nous, car si mon coeur tendre peut être une faiblesse, mais je ne suis sans doute pas le seul à pouvoir être le sujet de telles attaques.
Il faut absolument trouver un moyen de renforcer encore l'âme et la foi des bushis et de ceux qui mennerons l’assaut."

_________________
Yukimori, berger des lacs et forêts
--------------------------------

" Permettez-moi de vous offrir un peu de ce thé samouraïs. Je l'ai agrémenté de quelques écorces et baies parfumées." [...] "Vous avez raison, c'est assez peu conventionel, mais revigorant.. et vous en conviendrez, les kamis en soient remerciés, absolument délicieux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen



Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   5/10/2015, 14:30

Isawa Tu donne un coup de tête en direction de la Cité Interdite.
"Je crois que c'est pour cela que certains là-bas affûtent leur katana pour désigner un nouvel empereur."

"Le Chuda s'en prend à toi car il a plus d'emprise sur toi. Je crois que vous vous êtes déjà affronté. Au clan de la Mantes, c'est cela ?"
Hochement de tête de Yukimori.
"Il a gardé ton empreinte sûrement. Je te conseille donc de méditer plus que de dormir dans les prochaines heures. Je doute que ton sommeil te soit doux et paisible.
Quant à moi, j'ai comme dans l'idée que, si Chuda sera ton adversaire, le mien ne soit le sombre prophète. Cela fait des années que ce moment hante mes nuits...
"

"Vois-tu Yukimori, je connais mon karma. Ce n'est pas une chose aisée. De savoir que son destin est d'affronter le sombre prophète. Mais j'ai le sentiment que l'heure approche. Il se cache. Il est là, non loin, à manigancer je-ne-sais-quoi encore."
L'Isawa se penche par-dessus les créneaux et hurle à pleins poumons.
"TE MONTRERAS-TU ENFIN, VIEUX DEBRIS ?
JE PISSERAI SUR TA DEPOUILLE QUAND J'EN AURAI FINI AVEC TOI.
"

Remarquant les regards biaiseux que les bushis du scorpion leur lancent à tous deux, le Phénix fait un geste à son compagnon.
"Viens, allons plus loin. ces bas-du-front vont finir par nous lyncher si nous restons là à faire des choses auxquels ils ne comprennent rien.
Au fait, elle s'appelle revient.
"dit-il en montrant la gourde d'alcool.

Se dirigeant ensemble vers un escalier qui redescent en ville, Tu continue.
"Et puis, j'ai une petite idée pour donner un coup de pouce aux bushis et je vais avoir besoin de toi... et tous ceux qui savent prier aussi.
Au fait, elle s'appelle revient
" dit-il en montrant la gourde d'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 8.1 - Sur Miwaku Kabe   Aujourd'hui à 17:46

Revenir en haut Aller en bas
 
8.1 - Sur Miwaku Kabe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shiro Megumi :: Otosan Uchi - la capitale impériale et ses environs :: Cité Interdite :: Année 1123-
Sauter vers: