Shiro Megumi

aventures dans l'empire d'Emeraude
 
AccueilGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1123 - 2/printemps - Seppuku impérial à Otosan Uchi (29/06/2013)

Aller en bas 
AuteurMessage
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2555
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: 1123 - 2/printemps - Seppuku impérial à Otosan Uchi (29/06/2013)   4/9/2013, 18:20

Le résumé !!!
Le résumé !!!
Le résumé !!!
Le résumé !!!
Le résumé !!!

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 773
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 1123 - 2/printemps - Seppuku impérial à Otosan Uchi (29/06/2013)   7/11/2013, 16:47

Ma chère et tendre Nishima.

Longues ont été les journées depuis ma dernière lettre, je le sais et je te supplie de bien vouloir m’en excuser. La tension générée par la guerre entre les Clans a rendu très compliquée la moindre tentative de circulation sur les routes, aussi bien sur les voies impériales de que sur le moindre plus petit chemin. Les chasseurs de prime de mon clan n’ont pas souvent été accueillis à bras ouverts mais là, c’est encore bien pire : il m’a bien souvent fallu couper à travers bois plutôt que de croiser les postes frontières. Mais peu importe, si je prends le temps de t’écrire en ce jour, c’est que j’en ai éprouve bien plus qu’hier le besoin. Tu dois savoir ce qui se trame ici bas.
Oh, je ne suis pas naïf au point de croire aveuglément que mon amour pour toi guidera sans encombre cette missive. Non ! Si tu tiens entre tes mains ce pli, ce sera que les dirigeants de l’Empire l’auront bien voulu.
Quoiqu’il en soit, il est de mon devoir de t’informer des derniers évènements.

En cette fin d’été, la moiteur n’est que le cadet de nos soucis sur les routes, comme je te l’ai déjà écris. Mais bon gré, mal gré, j’ai réussi à rejoindre le magistrat Mirumoto Shiryu et les forces du Grand Magistrat Kuni Osaku dans une auberge du Village Stratégique Nord. C’est toujours aussi impressionnant de se retrouver à la même table que l’inquiétant Yogo Akira ou l’inflexible Ikoma Kumagaya. Par contre, la présence de Yukimori à mes côtés dans cette épopée me réchauffe toujours le cœur ; bien d’avantage d’ailleurs que celle de Nakamuro, un Mante aux dehors aimables et bienveillants mais dont le fond de la pensée est tenue si secrète qu’il me laisse septique quant à sa fiabilité. J’y ai également fait la connaissance d’une samouraï-ko de la Licorne, magistrate de Kuni Osaku elle aussi ; une certaine Otaku Katsumi. Tu sais qu’il est coutume de décrire les dames de haut rang ou dont la gloire et la renommée traversent plus vite l’Empire que le vent comme des êtres O combien doux et raffinés. Et bien, je suis navré de tant de franchise, mon doux Amour, mais je ne peux décemment pas la dépeindre ainsi. Bien que son visage soit gracieux et sa silhouette fine et élancée comme les dames de la cour, il dégage de sa présence une telle froideur ! Un genre de brutalité sourde et latente. C’est un peu comme si le détachement et le flegmatisme de Shiryu-sama avaient fusionné avec la rudesse et la détermination du grand Kuni Osaku-sama pour finalement prendre forme dans le corps d’une femme.
Quoiqu’il en soit, les langues se sont rapidement déliées lors des retrouvailles. C’est impressionnant de voir leur entrainement au service du Grand Magistrat reprendre le dessus même lorsqu’il n’est pas là. Cela faisait à peine quelques minutes que nous étions attablés et les voilà déjà tous à parler à qui mieux mieux de leurs péripéties respectives. Franchement, mon aimée, les Samouraïs sont incorrigibles.
Mais ce que j’aime chez eux, c’est leur professionnalisme. Tandis que nous conversions, une poignée de traînes-ténèbres. Tu sais, ces bushis désœuvrés, sans maître ni unité. Pas vraiment des ronins puisque la plupart ne sont même pas samouraïs. Enfin, je sais que tu vois de quoi je parle, nous avons suffisamment entendu ton père et le mien se disputer à ce sujet. Donc je disais qu’un groupe de ces gens-là est entré dans l’auberge et ils ont commencé à jeter des coups d’œil de droite et de gauche à la recherche d’un bon coup à faire. Et là, ni une ni deux, le grand et filiforme Nakamuro, le conseil personnel de Yoritomo de la Mante, se dirige vers eux et les enrôle dans sa suite. Ces pauvres gars n’ont même pas eu le temps de se demander quoi que ce soit qu’ils avaient déjà tous une pièce dans chaque main. Bon d’accord, cela n’a pas grand-chose à voir avec du professionnalisme mais il y a des choses que je préfèrerais te conter à voix basse. Un peu comme la fois où nous étions près du lac Okashiina à la lune montante.

Grâce à Nakamuro, ou pas d’ailleurs, je ne saurais le dire, nous avons atteint la cité impériale sans effort ni encombre. Pourtant, je ne pourrais pas dire que le voyage fut de tout repos. En effet, le sage Yukimori, mon ami, a expliqué à Mirumoto Shiryu-sama qu’un grand danger flottait au-dessus des terres du Phénix en ces heures sombres . Mais là encore, t’écrire dans ces lignes de quoi il relève reviendrait à m’assurer que ce courrier ne t’arrive jamais. Et mon seul espoir de te revoir est que l’on pense qu’il puisse être utile pour me faire parler que tu viennes me rejoindre ici, dans la cité impériale.
Pour cela, prend garde ! Je sais que tu es déjà venu mais les faubourgs d’Otosan Uchi sont pleins à craquer d’hommes en armes. Les délégations des grands clans sont là et chacun dispose au moins de 1000 hommes pour sa protection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 773
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 1123 - 2/printemps - Seppuku impérial à Otosan Uchi (29/06/2013)   7/11/2013, 16:48

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 773
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 1123 - 2/printemps - Seppuku impérial à Otosan Uchi (29/06/2013)   7/11/2013, 16:49

Quand nous sommes arrivés à la cité de Lumière, l’escorte de Doji Hoturi avait déjà implanté son campement dans les champs au nord de la ville. Nous nous sommes un peu enfoncés dans les districts pour trouver une auberge digne de ce nom afin d’y attendre l’autorisation de monter vers le cœur de la cité. C’est d’ailleurs l’Ikoma, le Lion-à-la-patte-de-bois, qui s’est chargé des formalités administratives pendant que Yukimori et moi étions partis prier les grâces et faveurs d’Inari. Mirumoto Shiryu-sama s’était quant à lui rendu à l’entrainement en compagnie de la redoutable Vierge de Bataille. Son destrier est d’une splendeur à faire froid dans le dos : une bête majestueuse mais au regard mauvais, semblable aux horreurs qui rodent par-delà la muraille des Kaiu.
Après cela, il ne nous a pas fallu longtemps pour apprendre que la délégation du Phénix était déjà là bien que personne ne sache si l’étrange shugenja Isawa Tu en fasse partie ou non.
Puis, je ne saurais dire si la frénésie de cette cité immortelle et insomniaque avait exacerbé nos yeux et nos oreilles mais, le soir même de notre arrivée, nous avions repéré l’étrange manège de deux bushis masqués qui résidait à l’auberge. Il n’en fallu pas plus à un groupe de magistrats d’Émeraude désœuvrés pour chercher à savoir ce que tramaient ces deux-là. Et mes compagnons ont eu de l’intuition étant donné que nous avons mis à jour un trafic d’armes et, tiens-toi bien, de poivre gaïjin. Par respect pour ton imagination que je sais fertile, je ne te compterais pas non plus ici les turpitudes qui nous ont amené à cette conclusion. Mais tu peux être fier de moi car j’ai fait honneur à mon clan en servant vaillamment Mirumoto Shiryu-sama et ses frères d’armes.

Tant pis, je ne résiste pas plus longtemps à te raconter combien Yukimori fut lui-aussi merveilleux. Il nous permit par l’entremisse des kamis de nous infiltrer dans le repaire des contrebandiers. Là, après en avoir neutralisés les gardes tout en épargnant leur vie, nous pûmes investir le hangar où étaient entreposées toutes leurs marchandises. Malheureusement, il nous a manqué un peu de temps et de coordination pour venir à bout de l’ensemble des gardes de factions dans l’entrepôt. L’un d’eux réussit à prendre la tangente et quand il revint avec des renforts l’infériorité numérique était bien trop importante pour que nous puissions en sortir indemnes. Tu auras soin de remarquer que je ne dis pas que Shiryu-sama, le général à trois pattes Ikoma ou les autres ont été mis en fuite. Nous avons préféré un repli avant que les contrebandiers nourrissent l’idée monstrueuse de mettre le feu à l’entrepôt. En effet, Kumagaya-san dans sa grande sagacité à tout de même pris l’initiative de verser de l’eau sur le poivre gaïjin. Il prétendait que cela pouvait ralentir ses effets dévastateurs. Curieux savoir qu’ont su développer les maîtres tacticiens du Lion, non ?
De retour à l’auberge, nous n’avons plus revu Shiryu-sama de la nuit tant il avait besoin de se purifier après les flots de sang dont il a été aspergé lors de notre repli final ; pour leur part, le Lion et Yogo Akira-san ont tenté de déchiffrer les registres entretenus par les contrebandiers. Rends-toi compte ! Cela faisait près d’un mois que le trafic de poudre interdite était en place au sein d’Otosan Uchi ; les Kamis seuls peuvent savoir où il en a été entreposé ou à qui il a bien pu en être vendu.

Cela faisait 3 jours que nous étions arrivés à la capitale quand, en fin de matinée, hier, nous avons reçu l’autorisation de pénétrer dans la Cité Intérieure.
Les paquetages ont été rassemblé grand train car le temps était pour nous un élément clé. Pour dire, même le rigoureux général Ikoma n’a pas pris la peine d’informer les autorités d’Émeraude de l’escarmouche de la veille.
Je sais que tu es déjà venu de nombreuses fois dans les murs de la Cité Intérieure mais le passage des murs marque comme une frontière entre deux mondes. Ici, tout est plus calme, moins… grouillant. Dans les rues, les gens sont plus posés ; la présence de nombreux samouraïs n’est d’ailleurs certainement pas étrangère au fait.
Nous étions encore en train de débattre de notre point de chute quand un groupe de 9 cavaliers en armes nous bloquèrent la route. Le temps d’identifier que Ton Père, Kitsune Sojin-san, était à la tête de cette escouade que de très nombreux lanciers sont sortis des bâtisses voisines pour nous encercler. Je te laisse le soin de qualifier l’organisation de l’opération de Mondaïketsu à ta convenance, que ce soit un traquenard, une embuscade ou guet-apens cela ne changera pas grand-chose à la suite que prirent les évènements.
Sojin exigea que les magistrats lui remettent un parchemin qui était passé en leur possession. [hors courrier, il s’agit là bien évidemment du parchemin de Asako Togama au cas où vous auriez tout oublié] J’ai insisté auprès des magistrats pour qu’ils acceptent sans aucune forme de résistance de me le confier et je suis allé le donner à ton père, pensant ainsi épargner des vies. Naïveté de ma jeunesse ! J’ai bien loin de connaître Sojin en dehors du cercle familial ! Après avoir négligemment tendu le rouleau à un de ses chiens, il a d’un simple hochement de tête signé notre arrêt de mort en place public. L’assaut de ses ashigarus a été immédiat mais, fort heureusement pour moi, les magistrats d’Émeraude étaient bien plus lucides que moi et ils ont réagi avec la plus grande promptitude.
Alors que les premiers yaris s’abaissaient, Yukimori nous protégea de toutes parts en faisant jaillir de terre une barrière inextricable de bambous. En réponse, les shugenjas à la solde de la Fureur de l’Empereur vomirent un geyser de flammes qui consuma fantassins et bambous indifféremment. Nakamuro, en maître discret des éléments dispersa les kamis brulants d’un claquement de mains. Pendant ce temps, Shiryu taillait en pièce les hommes de ton père sans que cela n’arrache la moindre émotion au commandeur des Mondaïketsus.
Shiryu, Katsumi, Yukimori et Nakamuro tentèrent une percée à l’extérieur en chargeant les cavaliers qui se tenaient aux côtés de ton père. Mais, avant que l’affrontement n’éclate et que les archers, perchés sur les toits, ne nous criblent de flèches comme des enfants jetteraient des cailloux sur les chats sans défense, simplement pour s’amuser, la Terre se souleva, provoquant chaos et désorganisation. Sorti alors de terre un terrible golem qui affola les hommes et les montures ; à part bien évidemment le cheval de guerre Otaku. A cette dispersion générale nous devons notre salut, j’en suis convaincu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 773
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 1123 - 2/printemps - Seppuku impérial à Otosan Uchi (29/06/2013)   7/11/2013, 16:50

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 773
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 1123 - 2/printemps - Seppuku impérial à Otosan Uchi (29/06/2013)   7/11/2013, 16:50

Quittant rapidement les lieux de l’embuscade, mon mentor et ses collègues se rendirent à l’ambassade du clan du Crabe pour y tenir une réunion de la plus haute importance avec Kuni Osaku-san lui-même.
Il nous rassura en nous affirmant qu’il avait été réintégré dans la magistrature d’Émeraude et réhabilité dans la totalité de ses fonctions. Il nous donna aussi l’injonction de mettre tout en œuvre pour que la réunion de paix dont l’Empereur lui-même avait pris l’initiative soit une réussite. Toutes les daïmyos de clan majeurs étaient attendus et seul manquait encore le vénérable Shinjo Yokatsu-sama.
L’arrivée de la délégation de la Licorne en fin d’après-midi hier sonna le rappel des forces de Kuni Osaku-sama et donc notre entrée dans le sanctuaire de l’Empire : la Cité Interdite.

Il ne me reste plus qu’une chose à t’avouer. Et je pourrais remettre ce courrier entre les mains des kamis, et si c’est mon karma, pour qu’il t’arrive.
Ce fut un honneur incommensurable pour moi de pouvoir assister à la cérémonie d’ouverte de ces négociations, en présence de tous les grands de ce monde qui présentèrent tour à tour, suivant un protocole complexe et auquel je ne comprends rien, leurs hommages respectueux à la Lumière de l’Empire, le fils béni d’Amaterasu.
Je me rappelle encore confusément les mots que l’Empereur Hanteï XXXVIII prononça ensuite. Ces paroles semblent ricocher inlassablement dans mon crâne sans trouver d’échappatoire.
« Mes fidèles serviteurs, après de longues heures de réflexion en compagnie des précieux conseils de Bayushi Shoju-san, il est temps pour moi de me retirer. Je vous laisse le soin de choisir qui me succèdera. Pour l’heure, j’ordonne l’arrêt immédiat de toute guerre en cours. Puissent les kamis vous guider sur les chemins de la sagesse. »
Et c’est devant nos regards hébétés, tous plus ou moins abasourdis par ce que l’on voyait arriver sans rien pouvoir y faire, que notre Vénéré Empereur fit seppuku sous l’assistance de Bayushi Shoju-san. Malgré les larmes qui inondent à nouveau mon visage à ce seul souvenir, je revois encore Amaterasu se draper instantanément d’un voile de deuil pour pleurer son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 773
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 1123 - 2/printemps - Seppuku impérial à Otosan Uchi (29/06/2013)   7/11/2013, 16:52

L’encre de sa missive à peine sèche, Shingen se rendit rapidement vers un garde impérial à l’écart des grands axes et non loin des portes qui communiquent avec le monde des hommes.

"Je souhaiterais confier ce parchemin pour qu’il soit remis le plus rapidement possible à Kitsune Nishima, à kyuden Ashinagabashi. A qui pourrais-je le confier, samouraï-san ?
Humm ! Inutile d’aller loin, petite guèpe. La fille du Kitsune est ici dans ces murs. Elle est arrivée depuis deux jours avec la délégation du clan du Crabe.
Du Crabe ?
"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya

avatar

Nombre de messages : 1919
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: 1123 - 2/printemps - Seppuku impérial à Otosan Uchi (29/06/2013)   14/11/2013, 20:39

Enfin:
 

_________________
"Emportez toujours un texte avec vous. Quand vous n’avez rien d’autre à faire, lisez. L’esprit doit être aussi affûté que le corps."
Premier commandement d'Akodo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi
Admin
avatar

Nombre de messages : 2555
Date d'inscription : 17/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
1/10  (1/10)

MessageSujet: Re: 1123 - 2/printemps - Seppuku impérial à Otosan Uchi (29/06/2013)   15/11/2013, 10:30

C'est la différence entre un magistrat Ikoma, historien, et un chasseur de prime Tsuruchi limite analphabète...
What a Face 

_________________
"Il n'existe pas de héros : il est des hommes dont les actes sont héroïques. Les premiers meurent mais les seconds forgent le destin et demeurent éternels."
Senseï Megumi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 773
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: 1123 - 2/printemps - Seppuku impérial à Otosan Uchi (29/06/2013)   16/11/2013, 09:45

Peut-être aussi que les points de détails que tu attendais, je ne les ai pas pris en note ou pire... ils n'ont aucune importance pour moi.Twisted Evil
J'ai en effet fait une assez grosse impasse sur les scènes de bataille dont les détails ne présentent à mon sens aucun intérêt : ex, l'apparition inexplicable de Daidoji Uji, le nombre de morts dans l'attaque du hangard, la surprenante charge de Katsumi contre les Mondaïketsus alors que Yukimori croyait qu'il montait en croupe pour s'échaper du traquenard...
Même si globalement, ça représentait un important moment de jeu durant la séance (en temps je parle).

Par contre c'est vrai qu'il y a pas mal de détails dont je ne me souviens plus de trop ou même plus du tout. Et puis aussi, chose non négligeable, je n'aime pas faire un résumé classique "il s'est passé ça, il a dit ça, on a trouvé ça après quatre jets d'enquête ou encore lui a trouvé ça mais n'a rien dit aux autres...". Je ne dis pas que c'est ce que tu as fait lors de ton dernier résumé, loin de là. Mais j'aime bien quand ça sort de l'ordinaire ; même si au final, on ne retrouve pas tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1123 - 2/printemps - Seppuku impérial à Otosan Uchi (29/06/2013)   

Revenir en haut Aller en bas
 
1123 - 2/printemps - Seppuku impérial à Otosan Uchi (29/06/2013)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calendrier Impérial
» Le culte impérial devlan
» [Guerrier]Commissaire impérial (réserver au membre de l'empire de sun wood)
» Demande de partenariat avec Le 68ème Impérial
» Comment devenir Sénateur Galactique ou Impérial?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shiro Megumi :: La Bibliothèque :: Rapports d'enquête-
Sauter vers: