Shiro Megumi

aventures dans l'empire d'Emeraude
 
AccueilGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1122 (A) (printemps) - Qui peut sauver Hantei Sotorii?

Aller en bas 
AuteurMessage
Kumagaya

avatar

Nombre de messages : 1918
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: 1122 (A) (printemps) - Qui peut sauver Hantei Sotorii?   25/1/2010, 16:38

Une bataille inutile.

La brume se lève lentement sur les plaines qui jouxtent le Palais du Champion d’Emeraude, dévoilant progressivement les deux armées qui, dans peu de temps, vont s’affronter.

Sur une colline avoisinante, les discussions des spectateurs conviés au spectacle vont bon train sur le dénouement des hostilités. Parmi eux, le magistrat d’Emeraude Kuni Osaku, entouré de ses fidèles yorikis est particulièrement intéressé par la bataille. En effet, le général de l’une des deux armées n’est autre Ikoma Kumagaya, le lion à trois pattes, qui fait également partie de ses assistants. Le magistrat relit la missive l’invitant à cette démonstration, en fronçant les sourcils : C’est le fils de l’Empereur en personne, Hanteï Sotorii san, qui a demandé que cette confrontation grandeur nature ait lieu. Mais ce qui lui déplaît le plus est assurément le fait que les troupes en question sont issues des forces du Champion d’Emeraude et qu’elles recomposent les alliances des Clans Majeurs en cours. Ainsi Kumagaya dirigera les forces de l’alliance Lion/Crabe/Scorpion, alors que son adversaire, Daïdoji Mitsuhide, dirigera les troupes de l’Alliance Grue/Phénix/Licorne. La tension est palpable entre les deux armées qui ne vont pas tarder à fondre l’une sur l’autre : les samurai qui sont sur le champs de bataille sont bien conscients que même s’ils ne sont armés que de bokens, beaucoup d’entre eux rejoindront leurs ancêtres pendant cet exercice.

Soudain, 2 samurais s’écartent de la tente du général Ikoma et se dirigent vers celle où patiente Hanteï Sotorii. Sur le chemin les deux cavaliers, qui ne sont autre que Kumagaya et son doshin s’arrêtent au niveau du magistrat d’Emeraude pour lui demander son soutien officiel pour la requête qu’il va demander au fils de l’Empereur : celle d’annuler la bataille pour épargner les troupes du Champion d’Emeraude et apaiser les tensions entre les Clans. Le magistrat à la stature de géant hoche la tête avec sévérité. Ikoma Kumagaya reprend alors son chemin vers la tente impériale. Le quartier général de l’armée adverse envoie alors également deux représentants pour s’enquérir de l’évolution de la situation.

A l’intérieur de la tente, après avoir reçu l’autorisation d’entrer, Kumagaya est mis en présence de Hanteï Sotorii, de Doji Satsume, de leurs gardes rapprochées et des courtisans qui les accompagnent. C’est Otomo Banu, le régent impérial qui demande au général la raison de sa venue et du retard dans le début des exercices. Il a l’air passablement excédé : c’est en effet lui qui a demandé à Kumagaya de prendre la tête de l’une des deux armées. La discussion s’engage donc entre les deux hommes sur l’utilité de la bataille. Sur son siège majestueux, le fils de l’Empereur semble s’agiter et ne goûter guère la tournure de la situation. Il demande conseil à l’un de ses courtisans, du Clan du Scorpion. Puis il demande au Champion d’Emeraude de lui donner son avis. Doji Satsume ne va pas quatre chemins : il va dès maintenant donner l’ordre à ses troupes de se retirer, la préparation de cette bataille lui déjà fait perdre suffisamment de temps. Sans rien ajouter, il se lève et quitte la tente. Devant cette sortie peu protocolaire, Sotorii décide d’annuler l’exercice. Il demande alors à voir les deux généraux en privé…

Une attaque destructrice.

A l’extérieur de la tente, l’excitation et l’incompréhension culminent. D’étranges rumeurs commencent à circuler, puis la vérité est communiquée et se répand comme une traînée de poudre : la bataille n’aura pas lieu. Dans l’entourage de Kuni Osaku san, c’est le soulagement qui prévaut, mais le premier yoriki reste quant à lui visiblement inquiet. Etrangement, la nervosité du bushi du Clan du Dragon semble se communiquer aux chevaux qui commencent à hennir. Après quelques secondes de concentration, Mirumoto Shiryu ouvre les yeux et annonce : « Mes amis, la terre va trembler ».

A peine a-t-il fini sa phrase que sa prédiction se réalise, semant le chaos parmi la foule. De plus une série d’éclairs vient frapper la tente de Sotorii, déviée au dernier instant par une protection mystique. La suite de Kuni Osaku remarque malgré la confusion qu’un groupe non affecté par le séisme se dirige vers la tente impériale, avec d’évidentes velléités offensives. Ils décident, alors avec plus ou moins de succès, de les intercepter. Une escarmouche se déclenche entre les deux groupes. Yogo Akira et Kumagaya sont au premier plan et parviennent, malgré des blessures à repousser la menace, qui est ensuite vite éliminée par l’arrivée des autres samurais. Tout porte à croire, parmi les premiers indices, que les agresseurs appartiennent au Clan de la Mante. Mais la tension n’est pas totalement retombée à l’intérieur de la tente effondrée : c’est un Ikoma Kumagaya en sang et aux yeux en furie qui se retourne d’un seul coup vers Daïdoji Mitsuhide. Il semble manifestement vouloir le frapper. Heureusement, il arrête son bras, juste après avoir armé son coup…

La sécurisation du site est rapidement effectuée par les légions d’Emeraude. Akira, les sens toujours en éveil, remarque alors 2 shugenja de la Mante qui, au loin, s’enfuient à cheval. Il tente de les rejoindre, mais la possibilité d’une embuscade lui fait rebrousser chemin. Un début d’enquête voit le jour : ayant retrouvé plusieurs amulettes d’invocation élémentaires, Isawa Tu en conclut que le rituel qui a secoué la terre et déchiré le ciel était préparé depuis plusieurs jours. Cependant, Otomo Banu, qui a organisé la bataille déclare n’avoir communiqué le lieu que récemment, même s’il avait été fixé à l’avance…

Pendant que les informations sont mises en commun, un serviteur apporte une lettre au magistrat d’Emeraude, frappée du cachet du Clan de la Mante, mais également tachée de sang. Son contenu est très clair : il revendique le kidnapping du fils de l’Empereur et pose les bases d’un chantage sur sa vie. Une rapide enquête montre que la lettre a transité par un autre serviteur qui se l’est vu remettre par un ronin. Akira a appris de son côté qu’une petite délégation du Clan de la Mante (une quinzaine de samurais), dirigée par Yoritomo Nodoteki est partie hier de Palais du Champion d’Emeraude et s’est montrée particulièrement discrète. Peu avant de recevoir une convocation du Champion d’Emeraude, Tu et Shiryu réussissent à déterminer que le ronin en question n’est autre que Sugaï…

Une délicate mission.

Le magistrat et sa suite se rendent, après s’être purifiés, auprès de Doji Satsume. Bien qu’en retrait, le fils de l’Empereur leur fait l’honneur de sa présence. Shosuro Reï, déjà aperçue dans les rangs des courtisans est également présente, accompagnée par trois yorikis. Un autre magistrat d’Emeraude, présenté comme étant Shinjo Tsune, ainsi que ses yorikis assiste également à la réunion. Le Champion d’Emeraude félicite tout d’abord Kuni Osaku pour l’intervention de ses yorikis, puis passe à un tout autre sujet. Il désire confier au magistrat itinérant la direction d’une délicate mission. Deux familles, des Clans de la Licorne et du Scorpion sont liées à des troubles mettant en péril les intérêts et l’autorité de l’Empereur. Les magistrats d’Emeraude Shosuro et Shinjo s’occuperont des enquêtes au sein de ces deux familles alors qu’il sera chargé de coordonner leurs efforts et sera responsable du bon retour en ordre des choses. En plus, deux légions d’Emeraude seront à ses ordres et remplaceront les forces de la famille Mirumoto qui ont été réquisitionnées et dépêchées sur place pour éviter que la situation ne se dégrade davantage. Le Champion d’Emeraude fait alors apporter à Kuni Osaku une sacoche de parchemins expliquant les divers manquements observés et une carte de la région, puis permet à ses magistrats de prendre congé.

Le lendemain, les forces réunies des trois magistrats d’Emeraude se mettent en route vers les terres troublées. Shosuro Reï est entourée de trois yorikis :

- Bayushi Junro, un calme bushi duelliste, à la forte carrure, qui se targue d’avoir battu trois membres de la famille Kakita…

- Bayushi Hogi, dont la froideur n’a d’égale que sa cruauté.

- Isawa Ichiro, le shugenja du groupe.

Quant à lui, Shinjo Tsune est entouré de deux yorikis :

- Otaku Bushato
- Kakita Hiko, une samurai-ko.

Les groupes se séparent avant l’arrivée à Shiro Soshi. Kuni Osaku décide de suivre dans un premier temps l’équipe de Shosuro Reï.
La citadelle Soshi est entourée d’une ceinture misérable, constituée de réfugiés heimins. Après s’être frayés tant bien que mal un chemin au travers des mendiants désespérés, le groupe atteint la citadelle. Ils y sont accueillis par Soshi Shinobu, la femme du daïmyo, qui semble être une connaissance de Shosuro Reï. Après avoir déposé leurs affaires, s’être un peu délassés et avoir participé à une cérémonie du thé, les présentations sont faites avec son mari : Soshi Bantaro…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
1122 (A) (printemps) - Qui peut sauver Hantei Sotorii?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le téléphone portable peut sauver la vie...
» On n’a pas le même sang, ni la même histoire, mais pour moi, tu fais partie de ma famille.
» L'alcool peut tuer et une envie de pipi sauver une vie...
» Claude Allègre va sauver l'Europe
» Peut-on se passer de la farine de blé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shiro Megumi :: La Bibliothèque :: Rapports d'enquête-
Sauter vers: