Shiro Megumi

aventures dans l'empire d'Emeraude
 
AccueilGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Adj - Les grandes familles de Rokugan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kumagaya

avatar

Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Adj - Les grandes familles de Rokugan   16/9/2006, 14:59

LES FAMILLES IMPÉRIALES
Hantei
Le nom le plus respecté de Rokugan. Seul l’Empereur et l’Impératrice (qu’il ou elle soit consort) et leur héritier direct ont le droit de le porter.
Les autres enfants de l’Empereur doivent choisir le nom d’Otomo ou Seppun (tant qu’ils sont trop jeunes, l’Empereur choisit pour eux), et ne seront autorisés à porter de nouveau le nom de Hantei que s’ils redeviennent le plus proche héritier de l’Empire d'Émeraude. La famille Hantei siège dans la Cité Iinterdite à l’intérieur d’Otosan Uchi, la capitale impériale, mais elle se rend trois mois par an en visite dans le palais du daimyo d’un clan majeur ou d’une famille impériale (et plus rarement d’un clan mineur important comme le clan du Renard), lors de la cour d’hiver.
L’histoire du premier Hantei se trouve dans la Chronologie.

Seppun
“ Suis l’Empereur et suis le Tao. Dans l’un, tu trouveras l’autre. ”
Les bushi de la famille Seppun grandissent animés par l’idée que leur devoir le plus noble est de servir le Fils du Ciel et que leur existence est peut-être le seul rempart protégeant l’Empereur d’une mort certaine. Ils sont prêts à mourir à n’importe quel moment si cela sert au mieux les intérêts de l’Empire. Ce n’est pas du fanatisme : c’est tout simplement leur place au sein de l’Ordre Céleste. Ces gardes du corps de l’Empereur forment une unité d’élite nommée les Miharu.
Les courtisans de la famille Seppun sont particulièrement spécialisés dans le droit et l’archivage. Le palais de la famille Seppun est considéré comme la résidence secondaire de l’Empereur, car elle lui sert de « résidence d’été » , c’est également la demeure de ses enfants qui se marient avant qu’il ne laisse le trône. C’est aussi le berceau du shinséisme et il contient une des plus magnifiques bibliothèques de Rokugan.
La famille Seppun est la plus appréciée des familles impériales, à la fois de l’Empereur et du peuple. Historiquement, elle a peu d’ennemis et a toujours entretenu de bonnes relations avec les clans majeurs, en particulier avec le clan du Phénix.
La fondatrice, Dame Seppun, fut la première humaine que les Kamis rencontrèrent lorsqu’ils foulèrent le sol de Rokugan. On raconte que Dame Seppun est restée sur terre après sa mort pour continuer à servir l’Empereur.

Otomo
“ Dans la difficulté réside l’occasion. ”
Depuis l’époque de la chute du gozoku, la famille Otomo a pris l’habitude de représenter l’Empereur, sur les champs de bataille pour ordonner la paix ou encourager une « guerre juste », et à la cour des clans pour faire respecter sa volonté. La famille Otomo est le pôle administratif et culturel de l’Empereur, tout en gérant les affaires personnelles et politiques du souverain.
Les envoyés de la famille Otomo portent le titre de Seiyaku, et ils sont parmi les personnages les plus respectés de l’Empire.

Miya
“ Parmi les arts de la guerre, le plus noble est de préserver la paix. ”Même si la famille Miya ne bénéficie plus de sa gloire d’antan, ni du privilège de voir les frères et sœurs de Hantei rejoindre ses rangs, elle demeure une puissante force politique à Rokugan.
Les membres de la famille Miya occupent de nombreux postes au sein de la bureaucratie et un nombre surprenant d’entre eux sont magistrats. Leur équanimité et leur attachement au système juridique impérial, dans la lettre comme dans l’esprit, en font des arbitres et des juges grandement demandés. Il constituent le seul groupe dont les charges de magistrats d’émeraude soient héréditaires.
Mais la famille Miya est surtout célèbre pour son rôle de héraut de l’Empereur. Les Sisha, ou hérauts de la famille Miya, parcourent sans relâche les routes de Rokugan. Dans la plupart des cas, la rencontre avec un sisha ne dure qu’un instant, le temps pour lui de proclamer bien haut la dernière déclaration de l’Empereur, avant de repartir à bride abattue. Ce sont aussi des experts en héraldiques et rien qu’en regardant un mon, il peuvent identifier son porteur.
Les sisha font également office de diplomates et d’observateurs des grands évènements au nom de l’Empereur. Ils préservent la paix et ils ont la réputation de savoir résoudre les conflits sans effusion de sang. Leur fonction la plus commune est d’apporter les cadeaux de l’Empereur.
Le dernier devoir des sisha est de répandre la Bénédiction de l’Empereur. Chaque année, le daimyo de la famille Miya se réunit avec ses conseillers pendant trois jours pour décider où les artisans se rendront dans l’année à venir, en fonction des besoins. La Bénédiction est payée avec leurs propres deniers.
L’histoire du fondateur de la famille Miya se trouve dans la Chronologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya

avatar

Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Adj - Les grandes familles de Rokugan   16/9/2006, 15:06

LE CLAN DU CRABE

Hida
“ Je ne faillirai pas. ”
La famille dirigeante du clan. Cette famille a embrassé son destin comme peu en sont capables. Chefs incontestés du clan, il prennent les décisions qui s’imposent et repoussent des assauts qui feraient trembler les montagnes.
Mais ils sont également impulsifs, tyranniques et bornés. On ne les insulte pas impunément et il ne fait pas bon les avoir pour ennemis. Ayant tendance à crier quand ils parlent, ils profitent de leur stature pour intimider leur entourage. Ils n’inspirent que mépris dans les familles civilisées de Rokugan, mais s’en moquent complètement. Certains membres de la famille Hida, ainsi que le reste du clan du Crabe, pratiquent le kobo, un mystérieux art martial utilisé contre les forces de l’Outremonde.
Le fondateur du clan, Hida, est un jour parti dans l’Outremonde à la recherche de son fils disparu et n’en est jamais revenu.


Kuni
“ J’ai vu l’éternité et ne la crains pas. ”
La famille de shugenja. Inquiétants et solitaires, ils vivent dans les Désolations Kuni en bordure de l’Outremonde, sur les terres de leurs ancêtres reprises aux créatures de Fu Leng après l’invasion de « Mangeur », mais dont on dit qu’elles portent encore trace de la Souillure.
On sait peu de chose sur eux, sinon qu’ils sont les meilleurs experts de l’Outremonde et que les autres shugenja ne les mentionnent jamais sans un étrange frisson. De cette famille viennent les légendaires tsukai-sagasu, les chasseurs de sorciers qui parcourent Rokugan depuis l’époque de Iuchiban pour lutter contre la maho. Le premier Kuni passa sa vie à rassembler des informations sur l’Outremonde, au point qu’il en devint fou.


Yasuki
“ Puisse ta coupe être toujours pleine et tes mains jamais vides. ”
Il y a mille ans, la famille Yasuki a trahi le clan de la Grue pour rejoindre celui du Crabe. Ce sont les meilleurs marchands de Rokugan. À la différence des autres familles nobles, ils révèrent et tiennent en haute estime la caste des marchands.
Cependant, même s’ils diffèrent par leur astuce et leur ruse des autres familles du Crabe, ils ont la même réputation de franchise arrogante que le reste du clan. Ils admettent volontiers se livrer à des trafics illicites mais loin de se chercher des excuses, estiment qu’il ne faut pas être hypocrite et que cela arrange tout le monde, provoquant ainsi l’indignation des magistrats d’émeraude.
Les Yasuki prennent d’ailleurs un malin plaisir à échapper aux magistrats impériaux et à transporter de la contrebande juste sous leur nez. Parallèlement à ces activités mercantiles, ils remplissent les fonctions d’ambassadeurs et de diplomates du clan du Crabe. Seul le clan de la Grue refuse d’avoir affaire à eux, ce qui les oblige à traiter avec les Hida et les Hiruma, ce qui n’est pas fait pour améliorer les relations entre ces deux clans.

Hiruma
Le premier Hiruma fut le meilleur chasseur qui ait jamais existé à Rokugan. À présent, leurs terres ancestrales ont été envahies par la horde de l’Outremonde lors de l’attaque menée par l’oni « Mangeur ».
Les terres n’ont jamais été reconquises et, humiliés par cette défaite, les samurai Hiruma ont la réputation de se mettre en combat dans une transe froide, leur permettant de se battre sans relâche tout en étant indifférents à la perspective de leur propre mort. Néanmoins, aujourd’hui encore, c’est à cette famille que revient la responsabilité d’aller épier l’Outremonde, munis de petits morceaux de jade pour lutter contre la corruption.

Kaiu
“ La force de la montagne repose à sa base. ”
Les plus grands ingénieurs et bâtisseurs de l’empire. Tout ce qu’ils produisent est exceptionnel, qu’il s’agisse de la grande muraille, érigée en soixante jours, de leurs automates, ou bien de leurs exceptionnels katanas.
Le premier Kaiu forgea les premières armes que les membres utilisèrent dans leur guerre contre l’Outremonde, y compris Chikara, le puissant katana du shugodaimyo du clan du Crabe depuis l’aube de Rokugan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya

avatar

Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Adj - Les grandes familles de Rokugan   16/9/2006, 15:09

LE CLAN DU DRAGON
Togashi
“ Là où aucun chemin ne mène. ”
La famille dirigeante du clan. Tous les membres de cette famille font partie du mystérieux ordre des hommes tatoués, les Ise Zumi. On n’en voit presque jamais dans Rokugan car ils restent reclus dans les montagnes. Ce sont des héros populaires et les paysans leurs prêtent des exploits impossibles, comme sauter par-dessus les montagnes et cracher du feu. Un membre de cette famille a inventé le kaze-do, une technique de combat à mains nues réputée pour être redoutable, mais il a toujours refusé de l’enseigner aux samurai des autres clans. Adapté, le Kaze-do est cependant devenu le Jiujitsu.
On ne sait pas dans quelles circonstances est mort le fondateur du clan.

Mirumoto
“ Moi non plus. ”
Les bushi du clan. Ce sont les membres du clan les plus faciles à rencontrer avec les Kitsuki. Ils possèdent la technique de combat à deux épées qui les rend redoutables, quoique considérée comme déshonorante par certaines écoles traditionnelles.
De tous les samurai, ce sont ceux qui respectent le plus fidèlement les principes de la religion de Rokugan. Ce sont des « poètes-guerriers » maîtrisant les subtilités de la plume comme celles du sabre. Le premier Mirumoto était le yojimbo de Togashi et devint un des Sept Tonnerres. Son fils rédigea le Niten, ouvrage dans lequel il expose sa technique dite du daisho.

Agasha
“ Chaque instant est riche d’une leçon. ”
Les shugenja du clan. Ils recourent à des pouvoirs dont aucun autre shugenja ne peut expliquer l’origine et pourtant, les shugenja des autres clans tirent la conclusion de leurs échanges avec ceux du Dragon qu’ils ne comprennent pas les principes de base de la magie.
La première Agasha était une amoureuse de la nature qui écrivit un journal dont chaque page est une œuvre d’art, décrivant plantes et animaux.

Kitsuki
“En toute chose, chercher la vérité. ”
Souvent désignés comme les « Dragons hospitaliers », les membres de la famille Kitsuki font office de diplomates et de magistrats du clan du Dragon. Ils ont la réputation d’avoir un attachement fanatique à la vérité. Leurs méthodes d’enquête sont considérées comme incompréhensibles par la majorité, car ils privilégient la preuve et la déduction plutôt que le témoignage. C’est une famille récente. L’histoire du premier Kitsuki peut être trouvée dans la Chronologie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya

avatar

Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Adj - Les grandes familles de Rokugan   16/9/2006, 15:13

LE CLAN DE LA LICORNE

Shinjo
“ Nous sommes le peuple du vent ! ”
La famille dirigeante du clan. Les membres de la famille Shinjo s’engagent presque exclusivement dans les carrières militaires, laissant la magie à ceux des familles Iuchi et Ide.
Certains disent que la famille a toujours eu deux penchants affirmés, l’un pour l’action, l’autre contre la méditation. De fait, les membres de la famille Shinjo semblent incapables de rester en place. Les descendants de Shinjo sont animés par un sentiment de liberté et d’indépendance qui n’a pas son pareil dans tout Rokugan. Ils dédaignent les formalités creuses et les réceptions guindées, préférant la découverte de nouveaux horizons et les nuits à la belle étoile. Ils sont réputés pour leur franchise et leur ouverture d’esprit.
Le clan de la Licorne a d’étroits liens avec le clan de la Grue dont il surveille les frontières, mais sont ennemis du clan du Lion. Shinjo a disparu en combattant les Ténèbres Vivantes.

Otaku
“ La pureté est ma passion. ”
La famille Otaku place la détermination, la loyauté et la droiture par dessus tout. Ses membres pensent que les actes parlent plus que les mots, et à l’instar de la fondatrice de la famille, qui fut choisi pour être un Tonnerre par Shinsei, ils sont connus pour être peu loquaces. Néanmoins, certains des plus beaux poèmes du clan de la Licorne sont l’œuvre de cette famille. Certains pourraient qualifier les Otaku de téméraires, d’impétueux et d’impatients. Mais il y a fort à parier que les membres de la famille se contenteraient de sourire et de garder le silence.
Les shiotome ou “ vierges de batailles ” forment l’unité d’élite la plus fermée du clan de la Licorne, constituée exclusivement des descendantes directes d’Otaku. Ce sont les légendaires samurai-ko qui suscitent tant d’admiration. Elles sont rapides, intrépides et leurs aptitudes, auxquelles elles doivent d’être entrées dans la légende, relèvent du mystique. Ce sont des cavalières émérites et elles ont un lien quasi religieux avec leurs coursiers, les non moins légendaires chevaux de guerre Otaku.

Iuchi
“ Le pouvoir est soumis à l’esprit. ”
Les shugenja du clan de la Licorne. À force de cotoyer les gaijin, ils ont appris des aspects de la magie qu’ils sont les seuls à connaître de tout l’Empire, sans pour autant avoir cessé d’étudier le Tao de Shinsei, ni la magie traditionnelle.
Les shugenja de Rokugan envient leur art des talismans. À part cela, ces derniers considèrent généralement que les techniques des membres de la famille Iuchi sont peu fiables, présomptueuses et barbares. La famille Iuchi, de son côté, s’inquiéta du grand nombre de nouvelles Fortunes apparues en leur absence, voyant cette déification de mortels comme une manifestation de décadence. Le fondateur de cette famille était l’un des shugenja les plus ingénieux des débuts de Rokugan.

Ide
“ La violence est le langage des vaincus, l’épée la langue des perdants. ”
Ce ne sont pas des guerriers mais il sont passé maître dans un art qu’ils appellent le wabukan : le chemin de la paix. Depuis le retour du clan de la Licorne, de nombreux membres de cette famille se sont frayés un chemin jusqu’à la cour impériale, où leurs compétences en matière de légalité sont très appréciées. Ils ont déjà remanié des lois confuses, supprimé les contradictions dans les différents articles. Grâce à la famille Ide, le clan de la Licorne – toute famille confondue – est plus représenté que n’importe quel autre clan au sein de la magistrature.
La famille Ide est en outre connue pour ses qualités diplomatiques et ils sont mieux accueillis et plus respectés au sein des clans majeurs que les autres membres de la Licorne. Ils fournissent en outre un grand nombre de services et de biens, par l’importation et la négociation de traités avec les royaumes voisins.
Le fondateur de cette famille n’a jamais dégainé son katana ni son wakizashi. C’est grace à son influence que le clan put traverser tant de territoires exotiques sans affronter leurs habitants.

Moto
“ Jamais. ”
Depuis que leur daimyo, Moto Tsume est devenu le lieutenant de Fu Leng (cf. Chronologie pour l’histoire de cette famille), le nom de la famille Moto est associé à l’horreur et à la honte. L’association de ce nom avec l’Outremonde est une tache qui ne pourra jamais être effacée.
Le grave préjudice causé par cette souillure pousse les membres de cette famille à s’imposer un exil volontaire : on en rencontre peu à Rokugan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya

avatar

Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Adj - Les grandes familles de Rokugan   11/10/2012, 15:52

LE CLAN DU LION

Akodo
“ Devoir, honneur, commandement. ”
Seuls trois Champions du clan du Lion n’ont pas fait partie de la famille Akodo dans l’Histoire. Ses membres sont connus pour leur loyauté indéfectible envers l’Empereur. Le champion du clan du Lion est par tradition le défenseur du trône d’Émeraude. Leur fondateur est un des héros les plus célébrés de Rokugan.
La discipline de leurs troupes est sans pareille. La famille Akodo s’est bâtie sur son ensemble plutôt que sur de fortes individualités. Chaque membre se considère comme la partie d’un tout et c’est de là que le clan tire sa puissance.
Le premier Akodo est mort dans la passe de Shinomen, en combattant une armée de plusieurs milliers d’ogres avec une unité réduite. Alors qu’il allait perdre, Akodo hurla avec la fureur d’un millier d’orages, le son ébranla la passe de Shinomen, la puissance du cri ouvrit le sol en deux et les deux armées furent ensevelies
sous des tonnes de pierres.

Matsu
“ Dans mon sabre, le vent. Dans mon coeur, le courage. Dans mes yeux, la mort.”Les membres de la famille Matsu sont grands, fiers et leur sombre chevelure est parfois teinte pour ressembler à une crinière, à la manière du clan, mais plus rarement que les autres familles.
Les samurais de cette famille sont connus pour leur caractère fougueux et emporté : ils jugent et s’offensent facilement, et ne prennent jamais une insulte à la légère. Les samurais de la famille Matsu vivent pour le combat et acceptent le code du bushido comme une règle inviolable, sacrée et incontournable.
La « Fierté du Lion » est une unité d’élite, composée exclusivement de femmes, comme les « vierges de bataille » Otaku. Les « Quêteurs de Mort » étaient les hommes d’une légion qui suivit un général déchu, condamné pour trahison, lors d’une escarmouche contre le clan du Scorpion. C’est aujourd’hui une unité composée exclusivement de samurai déshonorés ou qui cherchent à réparer une faute portée par leur famille. Ils mènent toutes les attaques du clan du Lion au mépris de leur vie. Ils portent au bras droit un cordon brun et or comme avertissement à tous ceux qui s’apprêtent à croiser le fer avec eux.
Matsu fut la dernière à rejoindre Akodo et la seule qui se fit prier par le Kami. Elle fut la combattante la plus téméraire lors de la guerre contre Fu Leng. Et elle fut le premier Tonnerre à rejoindre Shinsei.
Les samurais de la famille Matsu sont plus nombreux que ceux de n’importe quelle famille de Rokugan, de très loin. Le clan du Lion est lui-même le plus peuplé de tous les clans.

Kitsu
“ Écoute l’appel des ancêtres, il sonne toujours juste. ”
Le mythe raconte qu’autrefois, avant la chute des Kamis, trois races se partageaient le monde : les peuples naga, nezumi et kitsu. Ces derniers vivaient dans une vallée cachée et ils avaient l’apparence de gigantesques chats, une crinière dorée et des griffes féroces. Akodo les combattit avant de s’allier à eux.
Mais les kitsu ne prospéraient pas et leur nombre diminua jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que cinq. Mais on dit qu’à la fin de sa vie, Akodo se rendit à la vallée cachée des kitsu et que cinq hommes revinrent à ses côtés à Rokugan. Ils avaient une crinière blonde, une peau dorée et Akodo lui-même dit qu’il s’agissait des anciens kitsu, transformés en homme par la déesse Soleil par faveur à l’égard de son courageux fils. La famille Kitsu descend de ces cinq hommes.
Que ce mythe ait ou non une part de vérité, la famille Kitsu a un don tout à fait particulier pour la magie relative aux esprits, certainement dû à ses origines et uniquement aux individus de pure souche. D’aucun affirment qu’il ne leur est pas possible de partager leur magie avec autrui, que les esprits qu’ils évoquent ne répondent qu’à eux.
Toujours est-il que noyée dans la tradition, baignée de culture et de formalités, la famille Kitsu observe les mêmes rituels depuis mille ans, marchant, se déplaçant et chantant exactement comme le faisaient ses ancêtres.

Ikoma
“ L’homme oublie mais l’histoire se souvient. ”
De tout temps, les membres de la famille Ikoma ont fait, au sein du clan du Lion, office d’historiens, d’archivistes de hauts faits et de la relation de chaque bataille menée en terre impériale. Mais ce sont sont aussi de féroces guerriers, de courageux tacticiens et des ennemis mortels.
La famille Ikoma est néanmoins plus pacifique que les autres familles du clan du Lion. La capacité à rester impartial et neutre, même face aux émotions violentes, a toujours été la caractéristique la plus précieuse de la famille Ikoma. C’est d’ailleurs elle qu’on envoie négocier à la cour impériale.
Récemment, alors que Bayushi Kachiko devenait conseiller de l’Empereur, le clan du Lion s’emporta en public. Cette humiliation s’acheva par le sepukku de l’ambassadeur fautif de la famille Ikoma et on ne vit plus un seul diplomate du clan du Lion en présence de l’Empereur durant une saison entière. La famille
Ikoma contesta ce terrible revers, mais sans résultat.
Le premier Ikoma du nom était un guerrier couvert de cicatrices qui pouvait raconter l’histoire de chacune d’entre elle et qui fut le karo et meilleur ami d’Akodo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya

avatar

Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Adj - Les grandes familles de Rokugan   11/10/2012, 15:58

LE CLAN DU PHENIX

Shiba
" Faire un choix entre deux démons n’en reste pas moins choisir un démon. ”
La famille Shiba occupe une place particulièrement difficile. On dit que pour aider à convaincre Isawa de suivre Shinsei dans l’Outremonde, Shiba dut s’agenouiller devant le shugenja et lui promettre de défendre et servir à jamais sa famille. C’est pourquoi la famille Shiba s’efforce toujours de s’acquitter de ce devoir.
Les bushi de la famille Shiba sont connus pour poser d’incessantes questions quant aux mesures de sécurité. Pour nombre de karo, la visite de membres du clan du Phénix est souvent très éprouvante. Pourtant, la famille Shiba n’hésite pas à remettre à l’occasion en question la famille Isawa. La famille Shiba estime que la violence est parfois nécessaire et qu’il faut faire preuve d’initiative pour se défendre. Cependant,
un membre de la famille Shiba aura beau se plaindre du traditionalisme inflexible de la famille Isawa, si on lui propose d’oeuvrer contre ces derniers, il attaquera tel un chien enragé celui qui aura osé faire pareil suggestion. Les membres du clan du Scorpion et de la Grue l’ont appris à leurs dépens.
Le Phénix est le seul clan où la charge de Champion n’échoit pas au principal daimyo. Ce dernier est « choisi » par hasard à la naissance parmi les enfants de la famille Shiba. D’ailleurs, le Champion du clan du Phénix a moins de poids politique que les Maîtres des Éléments de la famille Isawa.
Les récits concernants la mort du fondateur du clan, Shiba, sont contradictoires, mais la version canonique est celle-ci : Shiba s’aventura dans l’Outremonde à la recherche des sept Tonnerres. Son voyage fut long et pénible, et il était à bout de force quand il retrouva finalement Shosuro. Ce ne fut d’ailleurs pas lui qui ramena Shosuro mais son fils, Shiba Tsuzaki, car Shiba lui-même mourut dans l’Outremonde.

Isawa
“ Tout véritable savoir a un prix. ”
La famille dirigeante du clan, elle-même dirigée par le Conseil des Cinq, où siègent cinq des plus éminents shugenja de la famille, chacun maître d’un élément en particulier. Les Isawa comptent parmis leurs rangs les shugenja les plus aguerris de l’Empire.
Les membres de la famille Isawa sont en outre de farouches défenseurs de la paix. Néanmoins, ils ont prouvé à plusieurs reprises que, quand toutes les solutions pacifiques ont échoué, ils sont capables de partir en guerre, sur vote unanime du conseil des Cinq, et dans ce cas il ne fait pas bon les affronter.
Cependant cet idéal pacifique met parfois la famille Isawa dans des situations difficiles. On se souvient que, lors de la bataille de la Rivière endormie, Isawa Ryuiso aurait, durant ses négociations avec Iuchiban, offert au sorcier de s’allier avec les adeptes du sang s’ils acceptaient un compromis raisonnable. Si Iuchiban avait accepté, l’histoire de Rokugan aurait été très différente. Les autres clans affirment que si une autre grande guerre devait survenir, il faudrait laisser les membres de la famille Isawa à l’écart des négociations, et du champ de bataille.

Asako
“ La fortune favorise l’homme mortel ”
À Rokugan, la famille Asako fait exception à de nombreuses règles. Elle demeure aussi énigmatique que les Ise Zumi du clan du Dragon. On sait juste qu’ils comptent parmi eux d’excellents soigneurs et de grands historiens.
La famille Asako a toujours fait preuve de pragmatisme et d’optimisme quant à l’avenir de Rokugan et de ceux qui y vivent. Shinsei dit à Hantei que le mot samurai signifiait « serviteur ». La famille Asako affirme que tous les Rokugani sont les serviteurs les uns des autres et qu’ils doivent s’efforcer de se protéger et de s’instruire mutuellement. Elle, en tout cas, s’y efforce.
Dame Asako, la fondatrice, était l’une des compagnes humaines de Shiba, le Kami du clan du Phénix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya

avatar

Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Adj - Les grandes familles de Rokugan   11/10/2012, 16:04

LE CLAN DU SCORPION

Bayushi
“ Je sais nager. ”
La famille dirigeante du clan. Le nom de Bayushi est l’un des plus haïs de tout Rokugan. Dans presque toutes les pièces de théâtre, chansons ou histoires, l’ennemi appartient à cette famille. Ses membres sont toujours décrits comme des couards, des menteurs et des assassins. Tous les samurai de Rokugan connaissent la vérité : un membre du clan du Scorpion ne saurait affronter le regard d’un homme honnête sans tressaillir.
La famille Bayushi a la réputation de n’être constituée que d’ignobles menteurs
machiavéliques et indignes de confiance. Néanmoins on ne peut nier qu’il aient leur
utilité, et qu’ils se soient montrés loyaux envers l’Empereur. Si l’on regarde mieux, on peut penser des Bayushi qu’ils ne sont pas sans morale. Ils ont juste une conception du samurai différente de celle des autres clans. Pour eux chaque samurai doit servir l’Empire jusqu’au bout, même s’il doit y sacrifier son honneur et sa moralité.
Le fondateur du clan du Scorpion ne pleura qu’une fois dans sa vie : le jour ou il vit sa fille adoptive, le Tonnerre du clan, Bayushi Shosuro, partir vers l’Outremonde. Trente ans après la mort de Shosuro, le seul Tonnerre a être revenu de l’Outremonde, Bayushi disparut. Son fils ne retrouva que son masque et un morceau de papier sur lequel était écrit ces mots : « Je l’ai perdue pour toujours. »

Soshi
“ Quel homme se dissimule vraiment, celui qui porte un masque, ou celui qui n’en porte pas ? ”
Les Soshi maîtrisent une forme de magie unique dont on ne sait pas grand chose, sinon qu’elle instille la crainte chez les shugenja qui en ont vu les effets. On ne sait rien sur le fondateur de cette famille.
C’est aussi de cette famille que sont issus parmi les meilleurs magistrats de l’Empire, à l’image de Soshi Saibankan et de Soshi Taikasho pour citer les plus célèbres. Opiniâtres et déterminés, les magistrats Soshi ont la réputation de ne jamais lâcher leurs proies. Certains disent cependant qu’ils sont un peu trop « pragmatiques » et pas assez idéalistes, servant leurs intérêts et ceux de leur clan avant l’Empire, mais doit-on attendre autre chose de membres du clan du Scorpion ?

Shosuro
“ Les mots coupent comme des épées. ”
Les Shosuro forment de talentueux diplomates mais aussi de grands artistes, quoi
qu’en dise la famille Kakita. Le plus grand dramaturge de Rokugan, Shosuro Furuyari, était issu de cette famille. Sa célèbre troupe « l’Éventail d’Ivoire » existe d’ailleurs toujours et parcourt Rokugan afin de distraire les hommes les plus importants de l’Empire.
La fondatrice de cette famille, le Tonnerre Shosuro, était une actrice exceptionnelle,
capable de jouer tous les rôles à la perfection, (à tel point que certains prétendent que c’était un homme car elle pouvait interpréter des personnages des deux sexes).

Yogo
“ Plus on doute de ma loyauté, moins on en est digne. ”
La famille Yogo était affiliée au clan du Phénix mais son fondateur fut atteint par une
malédiction qui court sur toute sa lignée, prédisant que lui et les membres de sa famille trahiraient ceux qu’ils aiment le plus. Yogo a fini par rejoindre le clan du Scorpion. Depuis ce jour, la famille Yogo est la gardienne des parchemins noirs. Ils ont la réputation d’être spécialisés dans la magie des glyphes, et de toutes les magies de protection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumagaya

avatar

Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Adj - Les grandes familles de Rokugan   11/10/2012, 16:13

LE CLAN DE LA GRUE

Doji
“ Prête plus attention aux bonnes actions qu’aux hauts faits. ”
La famille dirigeante du clan. C’est généralement dans cette famille (et en tout cas toujours dans ce clan) que l’Empereur choisit son épouse.
En tant que conseillers économiques et politiques de l’Empereur, les membres de la famille Doji surveillent tous les autres clans. Ils sont toujours les premiers au courant des évènements, des mouvements de troupe au-delà des provinces et les premiers à conseiller l’Empereur en conséquence. La famille Doji est la gardienne des récits mythologiques concernant la création de l’Empire, précieusement conservés pour pourvoir à l’éducation des nouvelles générations. C’est aussi la famille la plus riche de l’Empire : on sous-estime souvent l’absolue domination commerciale du clan de la Grue, mais on ne l’oublie jamais deux fois.
Dame Doji, la fondatrice du clan, est la créatrice des arts et de la culture. Elle a également inventé l’écriture. Dame Doji fut la dernière de sa fratrie à fouler le sol de Rokugan. On dit qu’un jour elle se serait rendue face à la mer sur un rocher au soleil couchant ; au dernier rayon du soleil, une vague se brisa, projetant une brume d’embruns autour des rochers : Dame Doji avait disparu.On dit qu’elle se serait fondue dans l’océan et danserait toujours à la crête des vagues. Le rocher est devenu un lieu de pèlerinage nommé « le Repos de la Dame ».

Kakita
“ Le lâche ne connaît pas la vie, le héros ne connaît pas la mort. ”
Les membres de la famille Kakita sont respectés à deux titres : leurs artisans et leurs maîtres de iaijutsu. L’école de bushi Kakita est la plus prestigieuse de tout l’empire. Parvenir à suivre son enseignement est un des plus grands honneurs qu’un samurai puisse se voir accorder.
Depuis la fondation de l’école, chaque Empereur y envoie ses fils pour qu’ils y étudient l’art de la guerre et les techniques de duel.
Ses artisans sont très respectés pour leurs contributions à la civilisation et leurs ouvrages d’une grande beauté. De l’origami, à la danse, en passant par la peinture, la musique et la poésie, les maîtres du clan de la Grue ont appris à maîtriser toutes les formes d’art. « Chaque homme découvre sa vie à la naissance mais les membres de la famille Kakita lui montrent ce que vivre veut dire vraiment » est un ancien dicton de l’Empire. Les artisans de la famille Kakita sont l’âme de Rokugan, décrivant avec moult détails chaque grande bataille, chantant les épopées des héros du passé et du présent, rappelant à tous les anciens mythes et légendes. Certains des membres de l’école d’artisans Kakita pratiquent en outre le mizu-do, un art martial conçu à l’origine pour donner plus de réalisme aux combats présents dans certaines représentations théâtrales, et aujourd’hui devenue une redoutable technique défensive à mains nues, capable de rivaliser avec le kaze-do.
Kakita, le fondateur de la famille, fut le premier Champion d’Émeraude. Venu d’au-delà des montagnes, il épousa Dame Doji, et il rédigea Le Sabre, ouvrage le plus
communément enseigné par les maîtres d’armes à leurs élèves.

Daidoji
“ La lance n’attend pas après la main du maître, mais se précipite pour protéger le passage. ”
Les membres de la famille Daidoji comptent parmi les plus braves des combattants de Rokugan et en tout cas, forment les yojimbo les plus réputés de l’empire. Leur credo est la guerre.
Descendant du plus jeune fils de Kakita et dame Doji, ils retracent leur histoire avec fierté. Daidoji signifie « celui qui défend la famille Doji ». Ils sont aussi forts que rusés. Toute l’histoire de Rokugan est émaillée de récits décrivant les membres de cette famille comme des êtres suaves et débonnaires qui s’avérèrent plus astucieux que leurs ennemis. Sur le champ de bataille, les duellistes Kakita sont l’épée – rapide et insaisissable. La famille Daidoji est la lance – puissante et adroite – le yari est d’ailleurs son arme de prédilection. Lors de leur gempukku, ils se font tatouer le mon de leur clan sur le poignet.
Même si les samurai considèrent généralement que le commerce est une activité déshonorante, les membres de la famille Daidoji se moquent bien d’une telle opinion. La famille Doji couvre leurs activité commerciales par des présents, échangeant un article de valeur contre un autre et garantissant que la marchandise circule entre les clans de l’Empire d’Émeraude sans déshonneur. Quoiqu’il en soit une partie de la famille Daidoji s’est spécialisée dans l’économie et se préoccupe peu du déshonneur que cela peut apporter.

Asahina
“ Le savoir se mérite, il ne suffit pas de l’acquérir. ”
On peut lire l’histoire de la fondation de cette famille dans la Chronologie.
Particulièrement doués pour les artifices et les enchantements, les shugenja de la famille Asahina sont les principaux créateurs d’objets magiques de Rokugan. Tsangusuri, la création de fétiches, est l’une des voies privilégiées de l’école Asahina. Cette famille dispose d’une des bibliothèques les plus fournies de tout l’empire.
Par ailleurs, s’ils sont les shugenja les plus accueillants de l’Empire, ils restent attachés à des valeurs de non-violence. Ils refusent tout simplement de se battre personnellement et de prendre la vie d’autrui. Même s’il leur arrive de créer des objets qui peuvent servir au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nakamuro

avatar

Nombre de messages : 734
Date d'inscription : 08/09/2009

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Adj - Les grandes familles de Rokugan   17/11/2012, 09:16

LE CLAN DE LA MANTE

(rien)

Le Clan de la Mante a été fondé en 80 par Kaimetsu-Uo, le fils de Hida Osano-Wo, après qu'Osano-Wo ait choisi de nommer son fils illégitime Hida Kenzan en tant qu'héritier. La mère de Kaimetsu-Uo, Matsu Kyoda, fut humiliée, et emmena son fils et quelques fidèles des clans du Lion et du Crabe vers les îles des Epices et de la Soie.
Kaimetsu-Uo eut notamment une fille, Fumiko, une très puissante shugenja. Elle eut de nombreux enfants, et il est dit que les rares shugenjas du Clan sont tous ses descendants.

Gusai
La Mante fut reconnue comme un clan mineur et prit le nom de famille Gusai en 429. Le nom fut retiré quelques générations plus tard, lorsque le Champion du Clan kidnappa l'héritier impériale pour démontrer son pouvoir.

(rien)
En 1113, une tentative d'assassinat contre le Daimyo, Yoshitsune, échoue grâce son plus jeune fils Yoritomo. Du haut de ses 9 ans, le gamin donne l'alerte et s'oppose aux assassins. Son père s'en sort, mais sa mère et ses deux grands frères y laissent la vie.
En 1120, le daimyo décède, ce qui marque le début d'une guerre de succession de deux ans. Le plus jeune frère de Yoshitsune, le puissant Shugenja Isanobu, se prétend le plus à même de diriger le clan, arguant de sa longue expérience et de la jeunesse de Yoritomo. La valeur de ce dernier à seulement 16 ans lui permet de rassembler un grand nombre de fidèles, provoquant une quasi-scission du clan. Un certain nombre de dignitaires, à commencer par Nakimo, le 2e frère de l'ancien daimyo, joue l'apaisement en refusant de prendre parti.
La guerre de succession s'achève en 1122, par la mort d'Isanobu aux mains d'un groupe de yorikis impériaux et d'un des soutiens de Yoritomo, son cousin Nakamuro.

?
L'ambition de Yoritomo ne s'arrête pas à la direction de son clan. Il projette maintenant d'obtenir des pouvoirs en place que son clan soit reconnu comme l'égal des sept clans majeurs.

_________________
"Pour un produit de ce type, c'est un prix très raisonnable !"
"Certains samurais ne s'abaissent pas à s'occuper d'argent. Mais ne pas honorer ses dettes, n'est-ce pas un manque d'honneur ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://unjouruneidee.wordpress.com
Kumagaya

avatar

Nombre de messages : 1905
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: Re: Adj - Les grandes familles de Rokugan   17/11/2012, 10:06

C'est un post pour les grandes familles... alien
Au mieux, le clan de la Mante est un clan mineur. tongue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adj - Les grandes familles de Rokugan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adj - Les grandes familles de Rokugan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Grandes Familles romaine
» Descendants des grandes familles sorcières
» Grandes familles de Sang-Purs
» Lothíriel de Dol Amroth
» [Famille]Les Grandes Familles de la basse noblesse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shiro Megumi :: Le Dojo :: Aides de jeu-
Sauter vers: