Shiro Megumi

aventures dans l'empire d'Emeraude
 
AccueilGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 1122 (été) - La foudre (Par Akira)

Aller en bas 
AuteurMessage
Kumagaya

avatar

Nombre de messages : 1918
Date d'inscription : 16/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
6/10  (6/10)

MessageSujet: 1122 (été) - La foudre (Par Akira)   25/1/2010, 16:36

Quand l’Empire est menacé, le serpent montre son nez
Sans doute n’y-a-t-il pas de liens entre les Veilleurs et le meurtre de l’héritier. Peut-être
que les épées maudites ont réellement toutes disparues, laissant un temps de répit aux
samouraïs pour atteindre la perfection ? De même il va sans dire que les Shuten Doji ne
sont que l’émanation fantasmée des peurs coupables de quelques paysans. Mais ce qui est
sûr, même pour un inculte de mon espèce, et sans en considérer les conséquences
spirituelles, c’est que le vol du sceau de l’Empereur vient rompre l’ordre des choses et que
désormais nos terres et nos clans sont dans des dispositions idéales pour sombrer dans
l’anarchie. Notre lumière est privée de son phare, et l’obscurité a commencé à se répandre.
Nul clan ne saurait s’y soustraire et si un espoir subsiste, il s’incarne en notre magistrat
Kuni Osaku et en nous ses fidèles yurikis.

Premier sifflement : Où le serpent frappe dans notre dos
Tu, Shyriu et Kumagaya, en compagnie de notre magistrat, se remémorent les évènements
de ces derniers mois où à de maintes reprises ils ont eu l’occasion de croiser les sbires de ce
lui qu’on ne nomme qu’avec horreur. Ils mêlent maints détails où masques de porcelaine
côtoient tour à tour épées maléfiques et morts illustres. Quel est le lien dans le présent qui
nous occupe entre Kuni Nakamo, l’homme aux masques et Asahina Yajinden, celui qui a
distribué les sabres de malheur (Vengeance, passion,, ambition et jugement) qui ont
notamment contribuées à bannir le clan de la Mante. J’avoue ne pas saisir les détails des
sombres intrigues qu’ont souvent déjouées mes compagnons. Cependant, si la réponse ne
nous apparaît pas encore, les fils sont en train de se nouer autour de la gorge de notre
Empire.
Sur ces considérations, le devoir nous appelant, nous nous rendons auprès du daimyo Soshi
Bantaro afin de clarifier l’affrontement entre les clans de la Licorne et du Scorpion. La
famille Iushi sort du conflit très affaiblit et si son daimyo Dayu semble enfin prendre
conscience de ses responsabilités, il appartient à notre magistrat d’assurer la pérennité de
l’Empire. L’exploitation des mines de jade est donc confiée à la famille Soshi et les
frontières sont redéfinies, ces détails n’importe quel scribe les retrouvera dans les textes
officiels.
Il nous faut désormais parer au plus pressé, la mort du fils de l’Empereur est arrivée jusqu’à
nous. Alors que nous le sachions menacé, notre mission nous à mener loin de la cour, et
c’est là qu’il a été frappé par la foudre comme nous allions l’apprendre quelques jours plus
tard.

Deuxième sifflement : Où le serpent frappe à notre porte
Le troisième jour du mois du boeuf, instant de grâce où sont célébrés les cerfs-volants,
l’héritier qui concourrait sur les remparts de la citadelle impériale a été frappé
mortellement par la foudre. Les kamis ont marqué funestement ce jour de liesse. Le
champion d’Emeraude enfermé dans la cité impériale nous commande d’élucider le
mystère de la mort de l’héritier. Nul doute n’est permis, un assassinat a été commis. Il nous
renvoie vers un gouverneur de district d’Otosan Ushi, Asahina Idari, qui doit être notre
contact et nous expliquer la situation actuelle.
Dés lors l’enquête se lance, chacun des yurikis poursuivant une piste :
Le magistrat en premier lieu recherche des informations sur l’origami constituant le cerfvolant.
Cette piste lui permet d’en apprendre un peu plus sur les circonstances de
l’assassinat sans pour autant livrer de piste fraîche
Shyriu recherche des informations sur la fête du cerf-volant, les pratiques en vogue…Il
dégotte un nom d’un artisan qui pourrait être le fabriquant du cerf-volant foudroyé :
Kowari.
Tu recherche le clan de la Mante mais la mort de l’héritier a déclenché l’ire du peuple qui
a lynché (ou pendu ou empalé selon l’humeur et le goût des autochtones) les représentants
du clan.
Pour ma part j’apprends qu’un homme est sorti de la citadelle depuis sa fermeture, un
certain Yogo Muteki. Je cherche également un Doji afin de rendre les armes de Doji Ono à
sa famille et en apprendre plus sur cette étrange secte. Je finis par rencontrer Doji Yozai,
dans le district d’Ioramoshi. Fort surpris de mon histoire, il me remercie.
Nous nous retrouvons tous à la fameuse auberge du cheval faisandé sobre mais cossue
tenue par l’impeccable, malgré son embonpoint notable et son âge raisonnable, Doji
Shuriko. En pleine discussion, nous avons la surprise de reconnaître une connaissance
récente. L’énigmatique samouraï du village des feuilles enterrées sur les terres de la famille
Iushi semble nous observer. Après une brève discussion, il nous livre qu’il doit observer
Shyriu, enfin, ses techniques de combat et non pas d’autres genres de parade, pour un
mystérieux commanditaire. Passablement énervé ou amusé selon les personnes nous nous
proposons de lui botter les fesses. Cependant, la conversation prend une tournure
intéressante quand nous remarquons un tatouage qu’il arbore ressemblant à s’y méprendre
à celui découvert sur Doji Ono et sur un des cadavres du massacre du clan Iushi. Inobu se
propose alors de nous en apprendre plus sur cette organisation si Shyriu consent à
l’affronter au Dojo Seou, dans le non moins réputé district de Yatoshin, et qu’il le bât.
Nous nous rendons donc tous le lendemain au dojo, impatient d’en apprendre plus sur ces
mystérieuses grues et de voir notre ami damer le pion de ce rustre.
Les deux hommes se dressent face à face, les sabres prêts à jaillir.
Un éclair traverse les yeux de Shyriu et le duel est lancé. Prudents les deux samouraïs
échangent un premier pas de danse où Inobu recule et Shyriu prend la mesure du
combattant sans pouvoir le menacer.
Et puis tout s’accélère Inobu sortant de sa réserve assène un coup au poignet de notre ami
qui réplique avec non moins de célérité en le frappant à son tour à l’avant bras. Inobu
remonte sa lame et frôle Shyriu au torse, faisant couler quelques larmes de sang. C’est alors
que Shyriu décide de riposter en force, faisant vaciller le samouraï du clan de la Grue qui
dresse un mur de défense. Shyriu ne parvient pas à forcer l’obstacle et finis par s’exposer.
En un éclair la lame de notre ami tombe au sol mais sûr de sa force il s’empare de son
tanto, réussissant à faire fléchir son adversaire qui préfère rompre alors le combat. Blessés
mais conscients les deux adversaires se saluent.
Après avoir pansé ses blessures, Inobu nous raconta l’étrange histoire des Veilleurs. Ils
furent créés par le daimyo du clan de la Grue. Leur mission était d’arpenter Rokugan à la
recherche des secrets magiques des autres clans. Ils prirent une importance considérable
accroissant leur pouvoir à mesure qu’il découvrait les secrets des autres clans. Ils firent
sans doute la découverte de trop. Le daimyo les rappela et leur demanda à tous de se faire
seppuku. Ils obéirent sauf une poignée qui disparurent ou inconnus de la hiérarchie de
l’organisation échappèrent à leur destin et gardèrent leurs étranges secrets. Inobu nous dit
n’avoir eu que peu d’importance dans cette organisation n’étant qu’une sorte de superbe
garde du corps, là où les membres éminents étaient de puissants shugenja. Pouvons-nous
le croire ? A noter que tous étaient de membres du clan de la grue.

Troisième sifflement : Honnis soit qui mal y susurre
Peu de temps après, enfin sur la piste de l’artisan, Orino Suke, nous tirons le fil de
l’intrigue. Après avoir âprement interrogé l’apprenti de l’artisan, un certain Natsu, qui a
dessiné le patron du cerf-volant, nous découvrons que ce dernier était ensorcelé. Shyriu a
décidément un instinct très développé. Tu après une inspection en règle découvre que le
sort a un rapport avec les Kamis du tonnerre. Le fil d’or ornant le cerf-volant abritait le
sortilège.
Après avoir découvert le nom de celui qui a offert le cerf-volant, Miya Kusuo, et le
stratagème qui permis de le transformer nous sommes prêts à frapper le mal à sa racine. Le
problème étant que le donateur n’est autre que le gardien du sceau de l’Empereur.
Notre magistrat plein de sagesse s’enquiert de savoir si cet illustre personnage peut nous
rencontrer et éclaircir le mystère qui viendrait l’accabler. Après un échec suspicieux, le
gardien du sceau finit par nous donner un rendez-vous discret. Très surpris, nous n’avons
d’autres choix que de nous y rendre, rendus prudent par les agissements de cet homme
ayant une très haute réputation.
Après une brève explication nocturne, Miya Kusuo plaide responsable, mais pas coupable.
L’idée du présent lui aurait été suggérée par un autre. L’ombre du coupable commence à
s’esquisser. C’est Yasuki Hotaru, bras droit du gouverneur Kosuga qui aurait suggéré ce
présent au gardien du sceau. Prêt à nous quitter, l’homme nous arrête et blême de honte
nous avoue qu’il n’a plus en sa possession le sceau de l’empereur. Un vertige nous prend,
heureusement nous ne sommes que les deuxièmes à l’apprendre juste derrière le voleur !
Se peut-il que ce crabe soit l’instigateur de cette machination ? Cette famile n’a-t-elle fait
parti autrefois du clan de la Grue ? Assurément Kumagaya nous renseignera su ce point.
Décidément, le clan de la Mante semble relégué bien loin des membres de certains clans
quand il s’agit d’ourdir des complots déstabilisant l’Empire.
Nous décidons d’aller frapper à la porte du malfaisant Yasuki Hotaru, mais n’aurions nous
pas oublier quelques éléments en route. Tu s’arrête et nous scrute de son oeil malicieux :
« Il est grand temps de faire une pause… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
1122 (été) - La foudre (Par Akira)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Fiche technique d'Akira Kuukyo
» Plante et foudre...bonne entente? [PV Rigu]
» Foudre D'Hiver; Rivière; UC || 20 Sept.
» Coup de foudre !!!
» Maîtresse de la Foudre Seika Arashi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shiro Megumi :: La Bibliothèque :: Rapports d'enquête-
Sauter vers: