Shiro Megumi

aventures dans l'empire d'Emeraude
 
AccueilGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Roleplay - L'archer et le Shugenja

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
yukimori

avatar

Nombre de messages : 996
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 28/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: Roleplay - L'archer et le Shugenja   9/6/2008, 20:54

Shingen, ombre parmi les ombres, observait avec grand intérêt la scène. Tendu à l'extrême, le jeune archer, se tenait prêt. Mais prêt à quoi ? Il n'avait pas vraiment de réponse... d'autant que quelque chose le perturbait dans le comportement de Yukimori.
Il n'avait passé qu'une journée avec le Shugenja, mais le prêtre et lui avaient beaucoup échangé. Ce dernier avait été un compagnon prolixe et agréable, aimant discourir et argumenter : le silence défiant et l'intimidation du Shugenja ne cadraient pas avec la douceur et la tempérance dont ce dernier avait fait preuve tout au long du voyage...

Shingen en était à ce stade de ces réflexions lorsqu'il perçu le crissement d'un caillou derrière lui. Surpris, il se retourna, vif comme l'éclair, prêt à décocher un trait meurtrier et se retrouva nez à nez avec... Yukimori !

Malgré la faible luminosité des lieux, il pouvait distinguer les traits du Shugenja. Ce dernier souriait tristement... mais aucun doute n'était possible : c'était bien le même homme qui avait ouvert la route à ceux de sa famille. Shingen interloqué se retourna vers le temple pour tenter de comprendre par quel miracle Yukimori pouvait s'être ainsi dédoublé. Il vit alors le prêtre placé à l'entrée du lieu sacré, sortir de la zone d'ombre qui avait jusqu'alors dissimulé ses traits...

L'homme comme Yukimori portait les cheveux longs et détachés. Bien qu'un peu plus grand, il était aussi plus fin. Comme Yukimori sa robe battait au vent, mais elle portait le Mon de la famille Iiuchi. Tenant d'une main un bâton de marche caractéristique à la poignée en perchoir, l'illusion que cet homme ai pu être Yukimori avait été parfaite, mais son visage révélé ne laissait place à aucune ambiguïté : la face de faucon, profondément marqué par les ans, était celle d'un vénérable shugenja...

Emishi et Kiyouji étaient totalement sidérés. Leur confusion était immense. Pensant s'être adressés à Yukimori, ils s’aperçurent qu’ils avaient interpellé le vieux senseï de ce dernier, l'insaisissable et l'irascible Iiuchi Iju...

Le senseï lança un regard noir aux deux jeunes bushis, n’ayant toujours pas eu la présence de rengainer leurs armes, un regard à glacer le coeur d’un volcan :
“ Imbélices !” lachat-il entre ses dents. “Vous ? Fiers bushis ? Vous avez peur du tonnerre et de la pluie ?! Et vous osez juger de la dignité et du courage d’un autre homme ?”
Il poussa du pied , le morceau de wakisashi traînant sur le sol.
“Imbélices...” grogna à nouveau le vieux maître... “Es-ce ainsi qu’un samouraï traite un sabre ? Es-ce là l’image de votre honneur ? Pensez-vous honorable d’imposer un seppuku avec une lame brisée ? Un seppuku à quelqu’un dont vous n’êtes pas le maître ? N’es ce pas là ce qu’on appelle plus simplement un crime ? ”
Emishi, désarmé, tenta de se défendre :
- “Mais, vénérable, il a trahit et...”
“Silence !” tonna le senseï, “Le respect, l’honneur, le courage, la discipline ! Telles sont les valeurs que vous devrez apprendre avant de pouvoir me parler sans que je vous y autorise !”

Le vieux senseï ronchonna un moment devant les deux samouraïs désemparés, avant de reprendre : “Celui que vous cherchez est passé par ici, mais il est parti maintenant. Quoi qu’il ai pu faire, son ancien seigneur, et père, a décidé de le laisser suivre un autre destin. Telle est sa punition, telle est son fardeau. Désormais, il n’a plus de maître. Personne ne peut lui imposer le seppuku... et surtout pas vous...”
Le vieux Iju regarda Emishi droit dans les yeux : ”Vous savez que votre père supporterait mal qu’un de ses fils assassine son propre frère, fut-il ronin, et que le responsable d’un tel acte serait probablement écarté de la succession ? ”
A ces mots, Emishi jeta un regard inquiet vers Kiyouji qui voulu prendre la parole : “ Vous déli...”.
“Silence ! Imbécile !” coupa à nouveau le senseï en assenant un coup sec de son bâton sur le crâne du bushi, désormais pivoine d’une colère qu’il ne pouvait contenir :
“ Mais vous couvrez la fuite d’un traitre !”
- “Traître ? Traître à quoi jeune Kiyouji ? Traître aux plans que tu échafaudes pour devenir le premier à la place de ton aîné? N’es-ce pas sur tes conseils qu’Emishi a mené une campagne désastreuse contre les lions ? N’es-ce pas une conséquence de tes choix qui a abouti à la disgrâce d’Iriomote ?! ”

L’accusation avait été ponctuée de tonitruant coups de tonnerres. Au mépris de la pluie battante, un silence tendu pesa sur le seuil du temple. Un duel invisible se jouait entre le vieux senseï et Kiyouji, qui semblait prêt à trancher en deux le frêle Shugenja, d’un simple revers de son katana...mais la main de Kiyoui resta de marbre, la vérité d’Iju avait été plus forte que la rage du bushi.

Iju repris lentement : “Tout ceci ne me regarde plus. Iriomote était mon dernier apprenti. Je lui ai signifié mes adieux et il est parti. Il est loin d’ici à l’heure qu’il est... Et désormais, je vais prendre ma retraite de ce triste monde et emporter ce que je sais avec moi. Je ne veux plus avoir à faire à vous et à vos manigances imbéciles. Partez, partez sur le champ et laissez ce Wakisashi, c’est le sien, je m’en occuperai”

Tandis qu’Emishi semblait perdu, comme un jeune enfant abandonné de ses parents, Kiyouji bouillait de rage. Mais la présence écrasante de Iushi Iju ne lui permis pas de commettre l’irréparable. Le regard fixe et acéré du vieux maître acheva de désarmer les bushis, qui saluèrent maladroitement avant de tourner les talons.

[...]

_________________
Yukimori, berger des lacs et forêts
--------------------------------

" Permettez-moi de vous offrir un peu de ce thé samouraïs. Je l'ai agrémenté de quelques écorces et baies parfumées." [...] "Vous avez raison, c'est assez peu conventionel, mais revigorant.. et vous en conviendrez, les kamis en soient remerciés, absolument délicieux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Roleplay - L'archer et le Shugenja   10/6/2008, 00:03

Shingen était ébahi. Ses yeux allaient sans cesse de Yukimori, qui se tenait maintenant à côté de lui, à la scène dont il était témoin entre les trois Licornes. Les évènements le dépassaient et il n'arrivait pas à comprendre de quelle bataille parlait le vieil homme. Les clans majeurs n'était pourtant pas en guerre ; c'était incensé.
Tranquillement, il remit les quatres flèches dans son carquois et resta là sans rien dire à attendre que les deux bushis partent. Alors que ces derniers remontaient sur leur monture, Shingen jeta un regard chargé d'incompréhension à Yukimori. Il reporta rapidement les yeux sur les bushis puis revint à nouveau sur le shugenja. Alors il plissa les sourcils comme pour adresser un reproche silencieux. Dans une moue d'enfant, il laissa échapper quelques "pff" en regardant les bushis disparaître au coin du sentier.

Les yeux verts de Shingen se posèrent à nouveau sur Yukimori. C'était des yeux bien étranges qui rendaient presque mal à l'aise. On aurait dit deux petites pépites de jade qui cherchaient à percer les secrets de celui qu'elle regardait. Pourtant, de les voir ainsi embuées par la peur que Shingen avait ressenti, Yukimori n'en voulait pas à l'enfant d'être aussi discourtois en lui adressant un tel regard.
Quand Shingen prit la parole, Yukimori fut surpris que ce ne fût pas pour le questionner sur la scène dont ils avaient tous deux été témoins.

"Il va falloir que je trouve un autre tétra maintenant. Je crois que Komoku n'a pas entendu ma prière. D'un autre côté, si je ne reviens pas vite au campement, je crains que ma mère ne s'inquiète de voir passer les deux cavaliers. [l'enfant marqua une courte pause] A votre avis, Yukimori-san, qu'est-il plus judicieux de faire : retourner au campement ou faire une nouvelle offrande à Komoku ?"

[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yukimori

avatar

Nombre de messages : 996
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 28/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: Roleplay - L'archer et le Shugenja   10/6/2008, 08:54

" Un Tetras dites vous shigen -san ? Et bien je crois que l'offrande à komoku a été acceptée... Voyez-vous, le petit temple devant nous n'est que le coeur du lieu sacré dédié à la fortune. Tous le chaos de pierres chantantes qui nous entoure est lieu de recueillement et de vénération...
Komoku m'a envoyé votre Tetras pour me prévenir du danger qui me guetait... et me protéger de mes frères."


Yukimori soupira...et répondit à la question silencieuse de l'enfant :
"Je suis un ronin shingen san. De l'ancienne vie de l'honorable Shinjo Iriomote il ne reste rien. J'ai participé aux affrontement entre deux seigneurs orgeuilleux du Lion et de la Licorne, se coeurellant pour un morceau de frontière jusqu'à en venir aux armes.... et c'est en prenant la défense des premières victimes de ce conflit, les paysans massacrés et arrachés à leurs terres, que j'ai été condamné à cette nouvelle vie d'errance... Pourtant les kamis et Komoku m'accordent toujours leur bienveillance, c'est donc que mon destin n'est pas achevé"

Yukimori retrouva une attiude plus enjouée :
"Retournez au campement si vous le souhaitez Shingen san. Il vaut mieux pour ma part que je reste au temple, car mes ennemis sont tenaces et il est probable qu'ils gardent un moment la zone sous surveillance..."

[...]

_________________
Yukimori, berger des lacs et forêts
--------------------------------

" Permettez-moi de vous offrir un peu de ce thé samouraïs. Je l'ai agrémenté de quelques écorces et baies parfumées." [...] "Vous avez raison, c'est assez peu conventionel, mais revigorant.. et vous en conviendrez, les kamis en soient remerciés, absolument délicieux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Roleplay - L'archer et le Shugenja   10/6/2008, 14:00

"S'il vous plait, Yukimori-sama, accepter d'entendre la parole de Tsurichi. C'est l'extrait d'un discours que le daimyo de mon clan a fait pour motiver ses troupes lors de la bataille pour reprendre les terres de nos ancêtres. Il y est dit :
"L'honneur ne vient ni du nom que l'on porte ni de l'obéissance aux exigences insensées de son daimyo ; non, mes frères, je vous le dis, l'honneur d'un samouraï se mesure à la droiture de ses actes et au respect de toute promesse engagée."
Dernièrement, à une veillée de l'école Tsuruchi, un barde nous a rapporté les mots d'un poète de la capital. Il paraît qu'ils ont été prononcé devant l'Empereur en personne et que celui-ci a acquiescé devant la justesse des mots.
"La vie sans honneur
Ne vaut la mort qui la lave.
La vie est l'honneur."

Soyez-en sûr, Yukimori-san, les deux bushis Shinjo de tout à l'heure l'apprendront bien avant que le Seigneur Lune ne vienne les chercher."

Shingen avait parlé avec hâte, sans laisser à Yukimori le temps de répondre. Et sitôt fini, il lui adressa un bref salut de la tête avant de dévaler la pente pierreuse comme un cabris. En regardant l'enfant s'en aller, le shugenja sourit en songeant que la comparaison était parfaite : ce tout jeune samouraï avait l'agilité gauche et précaire des jeunes chèvres des montagnes qui, comme Shingen ce jour-là, oscillent dangereusement de droite et gauche à chaque bond mais ne tombent jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yukimori

avatar

Nombre de messages : 996
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 28/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: Roleplay - L'archer et le Shugenja   11/6/2008, 19:27

Shingen rentra au campement et y retrouva les siens... Jigoro avait vu un seul cavalier redescendre de la montagne... sans en être absolument sûr, le yojimbo pensait qu'il sagissait d'Emishi...

Une garde fût organisée pour sécuriser le campement, et tous eurent du mal à trouver le sommeil, mais la pluie s'était arrêtée et le chant de Komoku berça leurs songes et leur garanti un repos serein.

Au matin, la petite troupe leva le camp et prit la direction du col. Il passèrent à proximité du temple de Komoku qu'ils trouvèrent vide. Mais nul ne fût surpris de retrouver Yukimori près du tertre de pierre qui marquait le passage du col.
Le Shugenja s'inclina respectueusement et prononça une courte prière à la gloire du jour naissant... Tous remarquèrent qu'il portait désormais un wakisashi au côté, mal nul n'en fit mention.

Yukimori offrit quelques baies charnues et croquantes dont l'ingestion rechauffa les organismes engourdis par la fraicheur matinale. Puis il pris la tête de l'étrange convoit en compagnie de Shingen... il voulait absolument lui conter l'histoire du" vieux qui faisait fleurir les arbres morts".

[...]

_________________
Yukimori, berger des lacs et forêts
--------------------------------

" Permettez-moi de vous offrir un peu de ce thé samouraïs. Je l'ai agrémenté de quelques écorces et baies parfumées." [...] "Vous avez raison, c'est assez peu conventionel, mais revigorant.. et vous en conviendrez, les kamis en soient remerciés, absolument délicieux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shingen

avatar

Nombre de messages : 770
Date d'inscription : 09/10/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Roleplay - L'archer et le Shugenja   11/8/2008, 17:31

Au fil des jours, une amitié sincère se forgea entre le jeune archer et le shugenja. Fervents amoureux de la nature tous les deux, Shingen buvait les paroles du ronin chaque fois que celui-ci venait à parler de plantes, d’animaux ou de vieilles légendes. De son côté, Yukimori s’émerveillait de la joie de vivre du garçon et enviait un peu, parfois, son insouciance ; mais, par-dessus tout, il restait estomaquer par la rapidité de Shingen. Il n’avait pas souvenir d’avoir vu archer plus vif, surtout à cet âge, et il ne pouvait s’empêcher de sourire quand il voyait Shingen tirer une seconde flèche avant que la première n’ait touché sa cible. Pourtant, Jigoro, qui supervisait toujours l’entrainement quotidien du petit, exhortait continuellement Shingen à faire preuve d’encore plus de vitesse, de précision et force pour bander son arc : "Si tu reviens au dojo Tsuruchi en étant aussi lent, les senseïs te jetteront dehors à coups de pieds pour oser déshonorer ainsi tes ancêtres ! Aller, recommence, et encore plus vite ! "

Shingen faisait toujours preuve de beaucoup de volonté et de persévérance durant les entrainements et jamais il ne montrait de signe d’agressivité à l’égard du yojimbo qui le chaperonnait. En fait, il savait très bien que plus vite il satisferait Jigoro, plus tôt il pourrait rejoindre Yukimori pour se régaler les oreilles de nouvelles histoires ou partir avec lui à la recherche de baies succulentes. En plus, Yukimori n’était pas d’une nature curieuse et ne posait jamais de questions indiscrètes, sur le but de leur voyage ou sur ce que Shingen pouvait avoir vu dans sa jeunesse.

Naya passait les jours à regarder son fils, pour la dernière fois un petit peu chaque jour se disait-elle. Cela faisait quatre jours que sa petite troupe avait croisé la route de Yukimori et ce dernier s’était révélé être un compagnon de voyage très agréable et prévoyant. Pourtant son mari lui manquait et Naya commençait à regretter de ne pas avoir pris le temps d’attendre son retour pour partir du domaine familial.
Cette après-midi-là, alors que le shugenja ronin s’était éloigné du groupe pour demander aux villageois si l’un d’eux connaissait un lieu appelé "là où nait l'arc-en-ciel", Shingen s'était lui aussi écarté pour se percher sur un monticule rocheux qui lui permettait de surveiller les environs ; histoire de s'assurer qu'une escouade de cavalier ne les surprenne pas à nouveau. Profitant de ce moment de solitude, Koï se rapprocha de Naya et lui dit : " C’est bien pour Shingen de pouvoir se rapprocher d’un samouraï d’un autre clan. Je suis sûr qu'il a conscience que bientôt tout va changer pour lui. Il va devoir prochainement vivre au milieu de terres hostiles. Alors mieux vaut qu'il se détache dès maintenant de sa mère et de son cocon familial. Quand il reviendra, il sera un homme et beaucoup de choses auront changé."
A cela, Jigoro qui, comme à son habitude, ne semblait pas s'intéresser à ce qui se passait répondit : "C'est déjà un homme, Koï. Vous verrez, Naya-san, il nous le prouvera au moment du départ."
Comme Yukimori revenait, aucun des trois adultes du clan de la Guêpe n'eut le temps d'en dire plus.

[...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yukimori

avatar

Nombre de messages : 996
Localisation : CAEN
Date d'inscription : 28/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
3/10  (3/10)

MessageSujet: Re: Roleplay - L'archer et le Shugenja   28/8/2008, 12:32

Yukimori s'avança lentement pour faire face à Naya, puis salua respectueusement comme pour s'excuser d'avoir interrompu une conversation : "Notre voyage touche à sa fin Naya-san, l'endroit que vous cherchez est à une journée de marche de ce village".

Il sourit : "La nuit approche, et il semble peu prudent de poursuivre notre route aujourd'hui... d'autant que les villageois nous convient à participer à la fête qui sera donnée ce soir en l'honneur des crapaud Lys...."

Devant la mine dubitative de ses interlocuteurs il poursuivit :" C'est l'époque des amours pour ces crapaud à peau claire. Ils doivent traverser en masse la rivière puis le village pour gagner un plan d'eau ou leurs chants dureront une lune entière... les villageois nettoient les rues de leur village et éclairent les rues à cette occasion, afin de faciliter le passage des crapaud et de s'attirer les bonnes grâces des kamis de l'eau".

Naya resta un moment interloquée, ce que, dans son enthousiasme, Yukimori pris pour un assentiment : "Très bien, je m'occupe de vous trouver un gîte agréable et des places d'honneur pour ces festivités"

Tous se retrouvèrent ainsi à fêter la migration des crapaud Lys. Après le passage mouvementé et bruyant des batraciens (les enfants encourageant les crapaud, mêlant leurs chants au coassements), un grand dîner fût organisé et plusieurs spectacles rituels animèrent la soirée. Les villageois étaient intimidés par la présence des samouraïs, gardant une certaine distance avec eux... distance que le Shugenja n'hésitait pas à rompre, participant aux danses, aux chants et professant
quelques bénédictions à l'attention du village et de ses habitants.

Quand vint le moment de la danse des crapaud, le chef du village insista beaucoup pour que Yukimori participe.
Cette danse consistait en une sorte de tournois dans lequel s'affrontent des "hommes-crapaud". Cette lutte représente les combats que se livrent les batraciens afin de conquérir leur belle. Le torse de chaque concurrent est ainsi enroulé dans de large boudins remplis de paille. L'épreuve consiste à se projeter contre son adversaire et à utiliser son seul ventre factice afin de pousser ce dernier en dehors d'un cercle qui délimite l'espace du "combat". Cette lutte amicale, outre son aspect symbolique était également le moyen de déclencher l'hilarité générale au sein de la population villageoise...

Yukimori, fini par accepter l'invitation et tandis qu'il se dirigeait vers le groupe de femmes qui préparaient les guerriers, il se tourna vers Shingen : "Souhaitez vous participer Shingen san ?"

_________________
Yukimori, berger des lacs et forêts
--------------------------------

" Permettez-moi de vous offrir un peu de ce thé samouraïs. Je l'ai agrémenté de quelques écorces et baies parfumées." [...] "Vous avez raison, c'est assez peu conventionel, mais revigorant.. et vous en conviendrez, les kamis en soient remerciés, absolument délicieux !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shiryu

avatar

Nombre de messages : 497
Localisation : Le Havre city
Date d'inscription : 27/09/2006

Feuille de personnage
Rang de Réputation:
5/10  (5/10)

MessageSujet: Re: Roleplay - L'archer et le Shugenja   4/11/2012, 10:26

Shingen a écrit:

"La vie sans honneur
Ne vaut la mort qui le lave.
La vie est l'honneur."

[OFF]Bizarre, cet haïku me rappelle quelque chose... Ainsi Shiryu est un poète à la Cour Impériale !! Mdr ! Je supprimerai ce post quand vous reprendre le récit[/OFF]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roleplay - L'archer et le Shugenja   

Revenir en haut Aller en bas
 
Roleplay - L'archer et le Shugenja
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Commande pour un archer hobbit :)
» [Nouvelles Règles] Archer Satyre
» Julien Vogel... [Archer & Emissaire des nains]
» Lenwë Elensar [Archer]
» Viorion Tanaely [Archer & Musicien]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shiro Megumi :: La Bibliothèque-
Sauter vers: